05/07/2004

La politique culturelle

La politique culturelle, keseksa ? Il paraît que nous en disposons en communauté française. Et sa cohérence est admirable. Voyez plutôt : implantation d'un théâtre dans un ancien cinéma, achat d'un théâtre en Avignon, diffusion de mauvaises pièces de boulevard dans les centres culturels, ronde des ministres aux compétences incertaines. Et pourtant, le public vient encore assister à des spectacles, dont certains sont de qualité, et prouve aux politiciens qu'il préfère la qualité artistique au poujadisme boutiquier. Quand nos édiles se rappelleront-ils que le service public n'est pas simplement une sorte de patronage électoral ? Quand oseront-ils s'intéresser à la création artistique ? Quand nos artistes nous auront tous quitté ?
Pourquoi ne pas rêver un peu ? Imaginons-nous que surviendra enfin un ministre de la culture moins soucieux de mondanités que de qualité esthétique.

21:28 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

:-P Juste pour faire avancer l'incrémentation

Écrit par : Son cousin | 06/07/2004

Les commentaires sont fermés.