28/07/2004

Jazz hotte

On avait annoncé la mort du jazz il y a quelques années : encore un coup à Nostradamus, le saint patron des prédictions approximatives, l'ancêtre de la météo en quelque sorte. Tout le monde a maintenant entendu parler de Diana Krall, qui chante pas mal et joue plutôt bien du piano. Les garçons ont fini par se réveiller ; Peter Cincotti, Kurt Elling, Michael Bubble nous font les crooners speedés (autre chose que le sympathique mais peu talentueux Sacha, disent-elles, sauf quand il arpégeait sa guitare jazz). Quant aux filles, la française Annie Ducros, les bossanovistes Eliane Elias, Lisa Ono, Rosa Pasos, Cibelle poursuivent la voie tracée par Bebel Gilberto, qui avait déjà elle-même une charmante maman : le fille d'Ipanema, ça vous dit quelque chose ? Alors, ne perdez pas votre temps avec les daubes de la Star Ac, les danseuses qui miaulent leurs mélodies contreplanquées et choisissez l'entrée des artistes. Allez vous ouvrir les esgourdes sur le site de la Fnac, par exemple, ou à la médiathèque d'ici quelques mois. God save the swing !

01:38 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Jazz hotte de chez NOUS Pourquoi snober les musiciennes et musiciens belges de grand intérêt tant en nombre qu'en qualité ?
Quelques références : Nathalie Loriers (piano), Ivan Paduart (piano), Phil Abraham (trombone), Laurent Blondiau (trompette), Pierre Bernard (flute) parmi tant d'autres.
Leurs opus se trouvent également à la FNAC sous leur nom ou celui de groupes fort intéressants. Sans oublier le jazz en direct dans un super club, "Le Music Village" dont voici les références sur la toile : http://www.themusicvillage.com/

Écrit par : Guy Ernst | 01/08/2004

Réticences J'avoue avoir quelques réticences à l'égard du jazz belge : c'est beau mais froid, même en concert. Pourtant, Phil Abraham, c'est tentant... Loriers et Paduart me convainquent assez peu, alors qu'un pianiste sonégien, ça ne devrait pas se refuser. Quant aux deux derniers, promis, j'essaierai de les écouter. Merci.

Écrit par : Ubu | 01/08/2004

Conquête d'un public ? Ouh comme il file tout doux, le matou, tout mielleux avec mon frérot...

Écrit par : Paul | 02/08/2004

Sois Belge et tais-toi Quand je ne connais pas, je ne connais pas. A priori, c'est vrai qu'il y a une école de jazz belge très présente mais, à mon sens, décevante : maîtrise de l'instrument, lenteur, froideur (des partitions en concert !) me déplaisent. Je préfère alors nos amis français : Galliano (accordéon), Lagrène (guitare) ou Ceccarelli (batterie) maîtrisent tout autant leur instrument mais ont un son plus vivant. Et puis, le jazz a-t-il vraiment une patrie ?

Écrit par : Ubu | 02/08/2004

Les commentaires sont fermés.