20/08/2004

Dans le doute, continuons...

J'éprouve quelques doutes, j'émets quelques réserves : on voudrait donc que les 40 heures soient réinstaurées, et payées 36 comme de bien entendu. Tiens, 36, ça me rappelle quelque chose : le Front populaire, non ? Etrange logique commerciale, boutiquière, où la qualité du travail et sa rémunération correcte sont vouées aux gémonies (ce qui représente une sacrée délocalisation !), où l'on (la FEB) gémit de ne plus avoir de main d'oeuvre compétente sans cesser de brader les ouvriers qualifiés, où la norme de la rente devient la règle de tous. Ainsi, les fonds de pension (privés) déterminent la rentabilité nécessaire du travail et, a fortiori, ses repères. Ainsi, la bourse nous choisit notre vie. Ainsi, on prétend à la compétitivité au détriment de la qualité : qualité de la vie d'abord, des produits ensuite. Et le cynisme d'augmenter le temps de travail dans une région fortement marquée par le chômage ne semble pas être un obstacle. A quand les pavés sous la plage horaire ?

01:09 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.