20/08/2004

Douceur de vivre

Vous méritez peut-être de voir la tête de celui qui vous écrit : voici Ubu en train de montrer son affection et sa tendresse à un copain photographe. Son charme cinégénique -n'a-t-il pas joué dans le remake du Clan des Siciliens, troisième brute au fond à gauche- lui a valu des attentions touchantes et des regards exaspérés. Le petit signe amical s'adresse aux autorités de tout poil, aux modèles de toutes sortes : Ubu ébloui par les flambeaux du pouvoir les emmerdre tous , il n'aime pas les califes incompétents, les chefaillons, les pubeux. Ubu a un peu mauvais caractère et n'aime pas la connerie, surtout quand elle rentre en concurrence avec la sienne : il préfère le décervelage expansé (comme pour le polystyrène, il ignore ce que ça peut bien vouloir dire !). Ubu n'aime pas l'étalage de bons sentiments, les prêches et les pontifes. Ubu n'aime pas les autres ronchons, les paranos, les réacs : Ubu n'aime pas le journal Ubu. Ubu aime bien ses copains mais préfère leur faire la bise en direct. Vive l'anarchie et mort aux cons ! Vaste programme, non ?

23:36 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Tare tarin Au passage, notez cette particularité anatomique qui transforme chaque paire de lunettes qu'Ubu essaie de porter en mouette mazoutée voletant à une vingtaine de centimètres au-dessus de ses yeux. Cette protubérance cyranesque qui en est la cause offre donc à chacun la possibilité de regarder Ubu dans le blanc des yeux, à condition de ne pas craindre les courants d'air.

Écrit par : Alain Afflelou | 21/08/2004

Cher Alain Moi, même quand je porte mes lunettes mazoutées, je ne me paie pas chaque pavé inégal qui passe. Peut-être devriez-vous changer vos Afflelouche grand prix...

Écrit par : Ubu | 21/08/2004

.. mais putain t'as tous les vices.. (je suis pas devin mais je sais ce que tu tiens dans ton autre main)

Écrit par : dôm | 15/11/2004

Les commentaires sont fermés.