02/09/2004

Décomposition

Le soleil laissait son ombre cuivrée lécher la plaine moite. Quelques insectes osaient affronter ses lourds rayons pour aller virevolter au dessus de la charogne bleuâtre qui n'en finissait pas de pourrir. Ils agissaient sans conséquence, attirés par l'odeur de ce cadavre défiguré par la décomposition. Ils ignoraient qu'un nouveau cycle d'évolution était entamé, un nouveau cycle dont ils seraient l'origine : le dernier homme était mort, comme tous les autres animaux de cette terre ravagée. Ils ignoraient encore qu'il leur faudrait bientôt penser, ce qui leur permettrait de feindre la maîtrise de leur environnement, ce qui les mènerait à se détruire. A nouveau, tout recommencerait avec les microbes, les végétaux, les minéraux, jusqu'à ce que le néant retrouve enfin son ombre inerte.

10:26 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Tombe la neige "Fermé pour cause d'enterrement"

Écrit par : Paul | 08/09/2004

Les commentaires sont fermés.