03/10/2004

Colérique

On ne peut décidément plaire à tout le monde. Lui, pourtant, mettait une réelle obstination à ne plaire à personne. Sa lippe, boudeuse et méprisante, l'accompagnait où qu'il aille. Son regard cassant, sa voix aux inflexions coupantes avaient plongé plus d'un serveur dans les affres de la neurasthénie. Sur une demande de sa part, à la méchanceté vrillante,  des employées modèles s'étaient écroulées en larmes dans les bras caressants de leurs chefs de bureau. Les plus revêches eux-mêmes se fondaient dans une peur inquiète et méfiante à la seule vue de son regard. Il mourut de bien vilaine façon, d'une attaque : un aveugle sourd muet, quelque peu autiste, s'était refusé à prendre en compte sa présence trépignante.


20:50 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.