03/10/2004

Merci d'être velu !

Tout avait commencé par des pilosités duveteuses, qu'il fallait raser de plus en plus fréquemment. Son corps en était entièrement recouvert : ses jambes, ses bras son torse, son cou même luisaient d'un doux duvet gris. Chaque matin, il fallait s'habiller de manière à ne rien laisser paraître. Oubliés les manches courtes et autres shorts. De plus, Chester commençait à le regarder bizarrement.

                Un beau matin, il se réveilla comme d'un mauvais cauchemar. Son appartement lui semblait disproportionné : il avait rapetissé. Il tomba de son lit plutôt qu'il n'en sortit, et  atterrit sur ses quatre pattes. Il poussa alors son premier couinement tandis que Chester fondait sur lui, tous crocs dehors.

20:53 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.