07/10/2004

Mobilité réduite

On a parfois des retours de conscience qui reviennent, importuns mais bien présents, au hasard de nos petites pérégrinations, de ces associations d'idées qui nous envahissent quand on ne s'y attend pas. Ainsi, tout à l'heure, en allant juste faire une petit tour, je n'ai cessé de devoir descendre du trottoir : terrasses débordantes et travaux divers, quand il ne s'agissait pas de voitures-motos-vélos vaguement garés m'encombraient le passage (il est vrai que je suis massif, pas franchement poney de l'année !). Et j'ai enfin compris à quel point nous étions solidaires au quotidien : sans ce genre de gestes attentifs, comment nos amis handicapés (à mobilité réduite, n'est-ce pas dénigrant ? ) pourraient-ils s'entraîner pour les jeux paralympiques ? D'ailleurs, ça marche : notre pays y est beaucoup mieux classé que pour les jeux olympiques. Un petit remerciement s'imposerait, au bistrotier qui prend le risque de voir érafler ses belles tables par un quelconque fauteuil roulant, à l'entrepreneur qui songe à disposer de charmants obstacles pour aveugles, au bourgmestre qui n'omet pas les trois petites marches d'accès à son service de l'état civil : toutes ces initiatives sont là pour leur prouver  qu'on pense à eux tous les jours. Et ils ne remercient même pas, ces ingrats ! Où va le monde, je vous le demande, où va le monde ?

20:37 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

... Un salut de passage. Un grand...

Écrit par : Maugus | 07/10/2004

... M'en fout, pour une fois que la Belgique a des médailles!!

Écrit par : serge | 08/10/2004

... Et une médaille en terrasse, une ! A bientôt.

Écrit par : Ubu | 09/10/2004

Les commentaires sont fermés.