09/10/2004

Savoir-vivre.

Il s'était manifestement perdu. L'obscurité, profonde comme l'ignorance de ses élèves, le déroutait quelque peu. Il aurait fallu prendre à droite à l'orée du bois de flamboyants. Il aurait fallu retourner sur ses pas : à propos, où étaient-ils, ses pas ? Pas de doute,  il devait avancer. Dans un bel élan de résolution, il heurta une porte, violemment, du nez. Et pourtant, il ne devait pas y avoir de porte. Il s'empara de la poignée, jura avec élégance : elle était chauffée à blanc. Il eut la relative surprise, qu'il ne manifesta pas, de Le découvrir, assis dans un fauteuil grotesque mais confortable. En fait, pourquoi le Diable ne pourrait-il s'offrir des cours de savoir-vivre ?

20:54 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Diable! S'il existe des diables "rustres", il en existe aussi de "bien éduqués", "amènes" et de conversation agréable. Ils n'en sont que plus méchants et dangereux. ;)

Écrit par : Armand | 10/10/2004

Les commentaires sont fermés.