11/10/2004

L'autre enfer

S'il pouvait avoir une damnée chance de remplir sa damnée mission. Si seulement quelqu'un semblait lui accorder un rien d'attention, juste quelques damnés instants, qu'il puisse sortir de ce damné merdier où il s'embourbait. Ne jamais se porter volontaire, lui avait-on dit, et ne jamais se faire remarquer. Pourquoi avait-il eu ce damné hoquet quand le Patron les avait regardés ? C'est vrai qu'il était toujours impressionnant, même après si longtemps, avec sa stature hors normes et son visage animal, séduisant dans son genre. Et puis ce regard qui allumait en vous des peurs oubliées, des hontes qu'on croyait consommées, des sentiments qu'on pensait abolis. Et voilà comment on se retrouve avec une damnée mission entre les griffes, une mission impossible qu'il faudrait accomplir, malgré les précédents fâcheux et la mauvaise publicité qui leur avait été faite. Qui voudrait encore, dans cette société mercantile où les pires exactions se marchandent, qui voudrait encore se laisser damner pour rien, pour la beauté du geste ? Pour la première fois, il doutait sérieusement que l'éternité lui suffise. Pour la première fois, il entrait en Enfer.


23:48 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Un plaisir pour les yeux.. Thanks

Écrit par : *Nocturnal* | 11/10/2004

Merci... A bientôt sur ton blog.

Écrit par : Ubu | 12/10/2004

Les commentaires sont fermés.