17/10/2004

Le FSE en cause

Le FSE, c'est le forum social européen : une initiative à laquelle j'applaudis des deux mains. Et puis, je vois le nom de l'un ou l'autre participant et j'ai besoin de toutes mes mains (si vous pouviez m'en prêter !), de mes pieds et de mon corps entier pour soulever mon écoeurement, tant je n'arrive plus à comprendre. Ainsi, Massoud Shaterjee se verra représenté par son organisation, la "Islamic Human right Fundation" : étrange nom pour un organisme qui soutient les Talibans et s'inspire du salafisme, qui débattra du "Hidjab : un droit de choisir pour les femmes"... De plus, l'inénarrable Tariq Ramadan interviendra dans huit tables rondes, dont certaines se tiendront simultanément. Mon Charlie-Hebdo a failli se retrouver au plafond. J'avoue que je méconnaissais le premier, un peu comme j'ignore le nom de chaque groupuscule d'extrême-droite présent en Wallonie : je ne m'intéresse que rarement à la rhétorique du Café du Commerce. Mais le second, le soi-disant modéré, est déjà venu dans les discussions avec des copains, laïcs ou croyants,  qui pratiquaient l'arabe. En gros, si j'ai bien retenu ce qu'ils m'ont dit (et ils n'ont pas l'habitude de délirer!), la traduction nuit beaucoup au ton très franc de ce pauvre Ramadan : ses idées sont malheureusement édulcorées par ses velléités de langue de bois, ce qui le fait passer pour le modéré qu'il n'est pas. Alors, désolé pour le FSE, je vais rester très myope : je vais continuer à écouter les copains, qui ne perçoivent pas l'Islam comme un instrument de pouvoir forcené, mes élèves qui ne sont pas nécessairement endoctrinés et éventuellement le recteur de la mosquée de Marseille, dont j'apprécie le bon sens et l'humanisme intelligent. Et tant pis pour ceux qui invitent de tels gugusses au FSE : je suppose que leur prochains congrès invitera des adventistes, des pentecôtistes, des scientologues, bref tous mes sectaires adorés, histoire de fournir un panel coloré et de jolies engueulades internes. Si c'est ça le nouveau projet démocratique...

19:01 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

.... Tariq Ramadan, il y a quelque chose de Faust dans le personnage....

Écrit par : promethee | 17/10/2004

Anti... Cher Ubu,
Le FSE a été marqué par trois jours de débats, séminaires et discours, réunissant altermondialistes, anti-racistes, syndicalistes, pacifistes... Monsieur Ramadan lui-même ne semble pas être venu d’après le journal «l’Union» mais les lois françaises sur le voile islamique ont été évoquées.Il n’y a eu que peu de violences en fin de manifestation.
Personnellement, je regrette que ce genre de forum «anti-tout» soit surtout un «fourre-tout» de revendications fort gauchisantes, connues de tous depuis longtemps, mais sans programme de réalisation défini… Quand on se disperse, on n’aboutit généralement à rien de concret… L’enfer est pavé de bonnes intentions!

Écrit par : Armand | 17/10/2004

Chers Armand et Prométhée... Je regrette tout autant que vous cette attitude horripilante qui consiste à inviter des ennemis de ses adversaires : cette attitude ne me semble pas démocratique. Et pourtant, j'en rêve de l'Europe sociale... Elle se déterminerait peut-être si elle prenait le temps de se définir : en toute transparence... Merci de votre passage

Écrit par : Ubu | 17/10/2004

Pro... Les ennemis de mes ennemis sont mes amis.
Mais il y a pire:
Les amis de mes ennemis sont mes ennemis!
Et cela existe aussi dans la vie de tous les jours!

Écrit par : Armand | 17/10/2004

Cher Armand, toujours autant de bons sens dans tes commentaires : je t'en remercie.

Écrit par : Ubu | 17/10/2004

.... Si je puis me permettre un commentaire, le problème avec les manifestations du type FSE ou les cénacles de Bombay et Porto Allegre, c'est qu'il s'agit toujours de manifestations de la société civile qui sont récupérées par le politique à des buts purement électoralistes. Les discours les plus élaborés et pertinents sont réduits à la stricte médiatisation de caciques de passage, de Elio Di Rupo en ralf lauren à Chirac qui nous vante l'impôt planétaire (après ses pommes), avant d'être vite oubliés de ces derniers.

Pour rejoindre le propos d'Armand, le second problème, c'est l'aspect "fourre tout" caractérisé par des débats sur des sujets pertinents et épineux mais qui aboutissent à du vent ou plutôt des lapalissades. Ma foi, il ne faut pas s'être rassemblé à Londres pour être contre le racisme. Si l'on peut aisément critiquer les grandes messes onusiennes qui accouchent de souris, le scénario est quasiment identique dans le présent cas, les cravates Strelli et les serviettes Vuitton en moins....

Écrit par : promethee | 18/10/2004

Eh, bien Me voilà en bien bonne compagnie! Je n'ai plus rien à dire: les choses sont dites ;-)

Écrit par : Ixième | 18/10/2004

.... Bonjour Ava..... :)

Écrit par : promethee | 18/10/2004

Les commentaires sont fermés.