24/10/2004

Le chemin

Leur parcours devenait délicat. Les talus encombrés de branches lépreuses qui leur giflaient le visage, semblaient infranchissables. Le sol craquait sous leurs pas lourds. Leurs faces, abruties par l'épuisement, ne laissaient plus rien paraître. Aucune émotion ne pouvait être suscitée par ce paysage où tout bruit était aussitôt assourdi, où toute vie avait disparu. Une butte, un lacet, une sorte de vallon mais toujours ce toit de branches épineuses entremêlées qui cachait le soleil, dont seul un reliquat lumineux leur parvenait? Ils cherchaient un dégagement, un plaine ou même une terre nue pour s'y reposer ou s'y établir. Ils cherchaient des couleurs, des oiseaux, des papillons, des feuilles, de l'herbe. Mais tout ce qu'ils avaient devant eux, c'était l'horizon ombreux d'un sous-bois desséché qu'il leur faudrait parcourir l'éternité durant : tel était leur châtiment.


05:13 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Encore heureux... Encore heureux que le "Tout Puissant" n'ai pas mis le feu aux branchages pour accélérer leur marche vers le néant! ;)

Ancedote: des travaux de voirie (pose d'une canalisation d'égoût) se sont teminés près de chez moi. A la fin des travaux, les grosses plaques permettant d'accéder aux canalisations ont été recouvertes d'une épaisse couche d'asphalte en même temps que le reste de la chaussée. Il faudra donc un détecteur de métaux pour les localiser en cas de besoin...
Je sais pourquoi cela a été fait: vous souvenez-vous du voleur de plaques d'égoût qui a sévi en Wallonie il y a quelques mois?

Écrit par : Armand | 24/10/2004

Imagine l'histoire... de l'égoutier qui serait resté bloqué sous la chaussée ! Comme dans un fleuve sans embouchure... L'habitude de mettre sous scellés dans les affaires pas très propres ? A bientôt.

Écrit par : Ubu | 24/10/2004

Tout à l'égout. Cher Ubu,
Cette pensée me plaît: l'égoutier obligé de se laisser emporter par les flots jusqu'à la sortie, puis ouvrant la grille et finissant son périple dans la station d'épuration... afin d'y être lavé de façon "bio"!
P.S. Je viens de contrôler: égout et égoutier s'écrivent sans accent circonflexe! Ubu enseigne même le dimanche!

Écrit par : Armand | 24/10/2004

Cher Armand, l'égout et l'écouleur (écoulement serait mieux, non ?), ça ne se discute pas. A bientôt.

Écrit par : Ubu | 25/10/2004

Les commentaires sont fermés.