02/11/2004

Le couard

Trop longtemps, on l'avait traité de couard. Maintenant, il allait pouvoir leur montrer, à tous ces salauds qui l'avaient brimé, à toutes ces putains qui s'étaient moquées, à tous, il allait leur montrer comment il serait un héros. Le lieutenant  commande l'attaque. Ils sortent des fourrés et se font massacrer. Son patriotisme n'y tient plus : il pleur lorsqu'un ennemi arrive sur lui, se pisse dessus lorsqu'il le braque et tire dans un tremblement. L'ennemi s'effondre, la cervelle éclatée. Il reconnaît la tête du lieutenant et, au milieu du terrain de manoeuvre, les hommes de la compagnie qui le regardent effarés lorsqu'il place le canon de l'arme dans sa bouche.


23:45 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Bon... la fête des morts, c'est fini Ubu
On passe à plus gai alors??
Je te taquine là... Rien de méchant, crois-moi
;-)

Écrit par : Fléa... | 03/11/2004

Image d'une poésie volée sans un cri... Cher Ubu,
Tu aimes beaucoup les gens qui confondent rêves et réalité...
Les poètes sont-ils tous dans ce cas: leur âme serait trop délicate pour survivre dans le monde grossier qui est le nôtre ?

Écrit par : Armand | 03/11/2004

Merci de votre passage Chère Fléa,
Pas d'inquiétude : les morts restent entre eux et mes rêveries aussi. Et encore, moi je n'ai pas arrêté de fumer ;) Félicitations d'ailleurs. (Ce message devrait s'autodétruire : si les copains m'entendaient !)
A bientôt.

Cher Armand,
Je ne suis pas certains que les rêves soient plus beaux que la réalité mais ils nous constituent aussi. N'empêche, pour certaines impressions, je préfère la réalité : qui se contenterait d'un repas virtuel ? :)))
Amicalement.

Écrit par : Ubu | 03/11/2004

repas virtuel ? oui c'est un point de vue ...
Mais je crois qu'il y a certains rêves ou une certaine virtualité que le réel ne peux nous apporter

Écrit par : Nola | 03/11/2004

Chère Nola, Je peux t'assurer que certains repas chez un ami auraient gagné à être seulement virtuel : mes pauvres papilles n'en demandaient pas tant. Et j'aurais vraiment rêvé d'être ailleurs... ;)))
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 04/11/2004

le cri j'ai retrouvé le truc ;-) Edward Munch, on s'en fou un peu mais ça me taquinais. sympa passage. merci
cordialement

Écrit par : dôm | 07/11/2004

Les commentaires sont fermés.