11/11/2004

Dis-moi Céline...

    J'adore les écrivains à contradictions, ceux qui n'apparaissent pas comme des monolithes pour se figer déjà dans leur statuaire. J'aurais ôté ma casquette devant Bernanos pour son engagement contre les Phalangistes alors même qu'il restait monarchiste et ultracatholique et que son fils appartenait aux Phalanges. J'aurais aussi adoré engueuler Céline, qui oubliait son talent et son humanité en publiant des pamphlets ântisémites infâmes au moment où les Juifs étaient déportés et exterminés : et pourtant j'aime toujours "Voyage au bout de la nuit". J'aurais étripé Aragon pour son "Ode à Staline" et remercié pour sa défense du Printemps de Prague et des romans de Kundera. J'aurais ri, sans trop me moquer, de Victor Hugo dans ses séances improbables de spiritisme pour s'adresser à sa petite Léopoldine mais je l'aurais applaudi dans ses diatribes contre Napoléon le petit. J'aurais traité ADG (auteur de "droite" de la série noire) de sale con mais j'aurais continué à rire de ses bons romans. J'aurais giflé Yves Berger pour sa suffisance mais j'aurais rêvé de son Amérique des grands espaces. J'aurais cogné les têtes de Daeninckx et Jonquet bien fort, l'une contre l'autre, pour les rappeler à leur talent et ne plus m'emmerder avec leurs querelles ineptes. J'aurais...
   Les artistes ont des contradictions, des passions de la fougue : ils nous laissent les juger bien plus que les politiciens, qui, eux, attendent un verdict de l'histoire. L'histoire a d'ailleurs parfois le jugement qu'il faut : elle les renvoie à l'oubli, à l'exception de quelques dictateurs, parce qu'il parait qu'il faut des symboles clairs. Les dictateurs n'aiment d'ailleurs que les artistes de basse-cour, ceux qui chantent leurs louanges. Je préfère ceux qui ont témoigné de leur humanité, dans leurs forces morales ou dans leurs faiblesses, ceux qui n'auraient pas approuvé que l'on tranche les mains de Victor Jara, que l'on accule Lenny Bruce au suicide, que l'on pousse Boulgakov à la relégation... Moins de politique, plus d'humanité : un pari pour le rêve ou une possible réalité ?

19:23 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (41) |  Facebook |

Commentaires

... Dans les contradictions, tu as oublié Hergé et Simenon mais ils ne sont peut-être pas ta tasse de thé, je pourrais facilement le comprendre... ;))

Écrit par : promethee | 11/11/2004

Cher Prométhée, Pour Hergé, cela fait longtemps qu'il m'ennuie : d'ailleurs, j'ai du mal à déceler la moindre contradiction en lui, même s'il a légèrement corrigé "L'étoile mystérieuse". Pour Simenon, je n'ignore pas son antisémitisme viscéral, y compris lorsqu'il accueillait les réfugiés belges en France, ce qui est plus gênant que les articles idiots de ses débuts. Mais c'est vrai que ses romans restent humains, trop humains : le personnage reste donc une énigme pour moi.
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 11/11/2004

.... En parfait accord, pour une fois que je n'ouvre pas le débat ;)))

Écrit par : promethee | 11/11/2004

Veste retournée, changement de cible? Cher Ubu,
Je ne me souviens plus du blog où j'ai "poussé une gueulante" au sujet des artistes "de gauche" quand la célébrité les atteint...
A ce moment, ces chanteurs et cinéastes continuent à prôner la révolte des pauvres contre les riches, "mode" oblige, mais font partie de la classe qu'ils critiquent et, bien entendu, mènent le grand train qu'impose leur nouvelle condition...
Je n'aime pas les gens qui crachent dans la soupe!

Écrit par : Armand | 11/11/2004

Cher Armand, Tu confonds les artistes et les écrivants : il y a toujours eu davantage de poseurs que de réels artistes dans les milieux mondains. Je n'aime pas non plus les artistes-caviar mais il arrivé même à certains d'entre eux d'avoir du coeur. Quant aux éditorialistes professionnels qui infestent les lucarnes et les librairies ils n'ont aucun intérêt à mes yeux : voir le post "Intellectuel dégagé ?". En fait, tu me parles de réussite et tu n'as pas tort : certains agissent en parvenus, d'autres comme s'ils n'étaient jamais partis...
Et c'est moi que tu traitais de râleur ;)))

Écrit par : Ubu | 11/11/2004

Petit ajout Pour les chanteurs, je n'en connais qu'un qui n'ai jamais varié : Jean Ferrat. C'est sans doute celui que l'on invitait le moins. Je me souviens aussi que Catherine Ribeiro fut notablement invitée après l'élection de Mitterand : le dit du Prince. Les cinéastes, je connais assez peu leur histoire : à toi de m'informer. Je parlais davantage, je pense, d'artistes qui avaient pu être à contre-courant, tantôt avec courage, tantôt par lâcheté, mais qui parvenaient toujours, à un moment ou à un autre, à créer une oeuvre personnelle de qualité. je les juge peut-être plus en fonction de leur esthétique que de leur morale. Peut-être trop ?
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 11/11/2004

Parvenus, arrivistes, consécrations! Cher Ubu,
Les parvenus sont malgré tout de beaux partis pour les filles qui pratiquent la chasse au mari ;) ;) ;) ;)
Amitiés. (Le râleur te dit: grmpf)
PS: "Grmpf" est du polonais, merveilleuse langue qui sait se passer de la plupart des voyelles...

Écrit par : Armand | 11/11/2004

bien beau et mots superbes; mais c'est peut-être plus compliqué. J'adorais charles trenet jusqu'à ce que je découvre l'histoire des ballets bleus, je n'ai plus envie de l'écouter. J'aimais Céline avant de savoir son antisémitisme. J'aime toujours ses mots, son style, sa perfection narrative. Je ne comprends plus l'homme, quelque chose est cassé. L'art pour l'art? Je n'envisage pas un instant d'admirer un génie fasciste. L'Homme demeure avant son talent. Je n'aime pas les salauds artistiques, ils déstabilisent mes convictions. Mais mes convictions demeurent plus fortes que leurs talents.

Écrit par : fun. | 11/11/2004

Merci de votre passage Cher Armand,
C'est faux : grmf est du moldo-valaque. Tu penses si je connais : j'ai envahi. ;)))

Chère Fun,
J'aime beaucoup ta conclusion : "Mais mes convictions demeurent plus fortes que leurs talents" Pourtant, je ne peux réprimer la fascination qu'engendrent en moi Céline, Bloy, Léon Daudet ou même Drieu : je n'irai pas à dire que leur "style dépasse les idées" (Céline) ni qu'il les excuse en rien. Mais tous ces gens qui avaient la sincérité de l'écriture, je ne parviens pas à les condamner alors que certaines de leurs idées m'écoeurent profondément. Et oui, même ceux-là... Peut-être suis-je coupable d'indulgence esthétique face à leurs incohérences à eux. mettons qu'il y a des infâmies qu'il faut condamner mais qu'il y a des admirations qu'on ne peut réprimer, peut-être parce que les ouvrages survivent à l'homme...
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 11/11/2004

Exemple parmi d'autres... Cher Ubu,
Ton commentaire est arrivé pendant que j'écrivais le mien.
Voici ce que mon tempérament "terre-à-terre" me fait penser...
Un artiste "pauvre" chante la misère et l'exploitation des malheureux.
Le sujet est à la mode, l'artiste devient célèbre et riche.
Il continue à chanter dans le même registre car le sujet est porteur.
Pourtant, il a "changé de camp", sans même s'en rendre compte...
Un exemple: Charlie Chaplin dont les "temps modernes" sont en totale contradiction avec le mode de vie de son concepteur qui s'est permis de se payer successivement une demi-douzaine d'épouses et les divorces à pris démentiels qui vont avec...
Je ne visais personne en particulier car s'ils n'en mouraient pas, tous...
Amitiés

Écrit par : Armand | 11/11/2004

Cher Armand, Là, je comprends mieux : certains changent plus souvent d'idées que de chemise. Et quand en plus, il exploitent et instrumentalisent ce qu'ils étaient, il devient difficile de les excuser.
Alors là, d'accord, je râle de concert : grmf ! (sous copyright, bien entendu !)
A bientôt (sauf si nos commentaires s'entrecroisent à nouveau ;)))

Écrit par : Ubu | 11/11/2004

Vu sous cet angle, On peut lire tous ces auteurs qui si facilement, publièrent sous l'occupation allemande...

On peut sourire aussi à toutes ces filles tondues pour trop d'amour sous cette même période

Écrit par : Ixième | 12/11/2004

céline.. bon.. je me réveille là;-)-- pi quoi ? antisémite ? rien à foutre.. on ne parle plus que de ça. et les arabes ? les gitans ? sioux cheyennes et compagnie ?et les autres... tous ces peuples massacrés tout le monde les as oubliés... ont diffuse du john wine a latéloche.. c est du grand spectacle !!! yeappah go allez les mioches rentrez vous dans le crâne que c'est lui le bon !!! putain.. on flingue de l'arabe tous les jours pour les RAISONS que l'ont sait et ouep.. rien à secouer c'est que des bougnoules.. prend un cineaste juif (de mauvaise foi) dis lui que son cinoche c'est de la merde que le gouvernement israelien est un gouvernement de facho et te volà taxé antisémite.. ben non.. faut aretter les salades.. je ne suis pas antisémite.. j'ai rien contre les juifs.. rien, juste je les trouves lourds... (faites donc un tour sur les forums de la jeunesse juive en france.. à pleurer tellement ils sont manipulés.. tellement ça pue la haine.. les arabes leur arrivent pas à la chevilles... manque d'éducation sans doute.. pas assez de mots pour deverser le fiel.. non. je ne suis pas antisémite... juste qu'ils me gâvent !! rien à voir avec la politique là.. le sionisme ? me gâve.. les rouges ? me gâvent.. les ricains ? me gâvent.. les jaunes ? bah.. sont pas encore sur les rives du rhin.. les tondues.. elles auraient mieux fait de crever de faim n'est ce pas.. ??!?!?! vous allez pas me croire.. quelque part au fond de moi.. je suis plein d'amour .... si j'avais le pouvoir ? je virerais toutes les armes de cette planête à la poub.. puis une bonne rasade de taloches pour tout le monde.. puis ont repartirais de zéro !!!
je sens que je vais m'en prendre plein la gueule.. rien à faire... c'est dit.. et je ne tournerai jamais ma veste. une précision.. une dernière.. je suis farouchement opposé au port du voile à l'école..
ps: zauriez pas oublier dantec desfois ?

Écrit par : dôm | 12/11/2004

ptit rajout et MILLER ce magnifique.. qu'avaient tellement d'amis juifs autour de lui. et d'en trouver certains beaux.. d'autres carrément laids. pour finir.. j'ai craché le truc d'un trait. allez.. je vais essayer de dénicher un blog de poésie à deux balles pour me calmer.. allez un dernier truc..je souhaite la paix et la prospèrité au peuple d'israel. à tous les peuples..
ubu.. (falait pas l'inviter celui là hein..) rires.. sisi je ris là..
a+

Écrit par : dôm | 12/11/2004

Celine J'ai une véritable admiration pour ce vieux con génial de Celine et particulièrement son voyage au bout de la nuit selon l'un des plus grands roman du vingtimième siècle. Etenel maudit impardonable et impardoné par ces in tellectuels bien pensants alors que tant de collabo sont passé entre les mailles du filet . Banni par ceux la meme qui continu de voir en Heidegger le nazi un grand philosophe, hors si l'on peut etre grand écrivain et nazi , grand plombier et nazi grand musicien et nazi grand scientifique et nazi je ne voit pas comment on peut etre grand philosophe et nazi à moins d'admettre le nazisme comme philosophiqueent valable.
Il y à des qu'il faut qu'on 'explique.

Écrit par : Alsgard | 12/11/2004

.... "j'ai rien contre les juifs.. rien, juste je les trouves lourds... (faites donc un tour sur les forums de la jeunesse juive en france.. à pleurer tellement ils sont manipulés.. tellement ça pue la haine.. les arabes leur arrivent pas à la chevilles... manque d'éducation sans doute.. pas assez de mots pour deverser le fiel.. non. je ne suis pas antisémite... juste qu'ils me gâvent !!"

L'extrème banalité de la généralisation des faits et des esprits!

Oui, il y a de gros cons chez les Juifs comme dans les autres communautés mais comment peut-on résumer une communauté ("je les trouve") à des sites web manichéens en faisant abstraction de tout ceux qui ni s'y expriment pas ou en ne citant pas l'autre versant comme les pacifistes de Shalom Arshav ou des femmes en noir ?

De la même manière, c'est comme si on résumait les Musulmans de France ou de Belgique à l'assassin de Théo Van Gogh ou à certains sites islamistes, je m'excuse mais l 'argument est d'un plat et d'une généralisation primaire.

Écrit par : promethee | 12/11/2004

oui.. effectivement, je suis banalement con promethee, je dois bêtement faire partie de ces gens qu'en ont marre qu'on leur serve la même soupe tout au long de l'année.. à nous culpabiliser, pas un jour qui passe sans que les médias nous bassinnent avec cet antisémitisme qui reviendrait au grand galop. certes de vrais problèmes se posent au sein de notre société, mais le problème de l'antisémitisme aussi infâme soit-il ne devrait il pas être traité avec plus de rigueur ?
je te cite ::> L'extrème banalité de la généralisation des faits et des esprits!

ouep.. ma façon d'argumenter serait un juste reflet de ce tu avances .. plat. primaire. n'empêche que je suis dans le vrai.. je vais pas me déchirer le cerveau à chercher les causes.. je les sais .. les effets ? à venir.. je n'ai pas ta verve non, je n'ai pas non plus ta dextérité à manier le verbe et je ne saurai jamais faire mais là n'est pas le soucis n'est ce pas. non. (pi j'ai pas de psy dans la famille non plus je m'en excuse.. desfois que y a un truc qui clocherait chez moi..) et quoi ? de quoi parlions nous ? d'auteurs "confondus". hum.. je vais t'en sortir une bien plate... je connais un mec peintre.. un ami, il adore les fruits... par contre ils déteste les peindres.. il trouve cela d'un chiant. d'un lourd.. les natures mortes.. tu sais. ouep.. rien à voir.. ben si.. c'est le langage des simplets.. des petites gens qu'ont le QI en jachère..
j'en suis et voilà mes frêles armes que je dépose là..
un dernier truc que j'aime à répèter : n'est ce pas, Lacan lui même ne disait il pas : "les intellos, ils prennent tout, les miettes, des chiens!"
ne le prend pas pour toi..
bonne journée ;)

Écrit par : dôm | 12/11/2004

.... Pour l'ensemble, je te dirais que je n'ai pas envie de commenter ni d'étayer un quelconque scénario du verbe ou de l'argumentation entre nous. Je t'ai fais passer mon idée qui s'oppose totalement à la tienne, je ne cherche pas à te convertir mais bien à préciser certaines nuances qui s'imposent face à de tels stéréotypes qui minent plus un débat qu'à lui apporter une plus value. Maintenant que "tous les Juifs soient lourds" comme tu l'écris si facilement et sans aucun recul, peu m'importe, à chacun sa dignité dans les mots....

Écrit par : promethee | 12/11/2004

Merci de votre passage Chère Ixième,
En fait, on les lit encore, ces auteurs : leur supecherie serait sans doute pire s'ils étaient réservés à des maisons d'édition "orientées. Quant aux filles tondues, leur humiliation avait plus à voir avec le lynchage qu'avec la justice : a-t-on un exemple d'homme traité de la même manière ?
A bientôt

Écrit par : Ubu | 12/11/2004

Je poursuis Waou : Céline est le seul qui ait intéressé mes chers autres commentateurs. La discussion fut un peu animée. J'avoue qu'elle me dépasse quelque peu. Je dirais simplement, pour synthétise vos remarques, si j'y parviens, que l'intervention des idéologies dans le domaine artistique semble vite transormer nos idées en querelles passionnelles.
J'apprécie la remarque d'Alsgard sur le traitement dissocié de Céline et Heidegger, d'autant qu'il me semble me rappeler que Sartre a rejeté Céline, son idole : "l'agité du bocal" , où Céline lui répond, aurait pu être drôle si les pamphlets n'avaient été infâmes. Le climat de l'épuration était étrange : on n'a jamais épuré les juges qui avaient prêté allégeance à Pétain non plus. Et eux allaient juger des collaborateurs...
A Dôm, je répondrais que l'antisémitisme me semble aussi grave que n'importe quel forme de xénophobie : je suis prêt à condamner les actes de certains, pas ce qu'ils sont. Or, le racisme condamne des individus, pas leurs actes : cela me semble être sa spécificité première. Il est regrettable que des écrivains admirables par ailleurs hurlent avec les loups. Pour ce qui est de Dantec, je ne sais pas très bien ce qu'il devient : son discours me semblait de plus en plus confus et un poil répétitif : si tu as des renseignements, ils sont les bienvenus...
A Prométhée, je dirais que, malheureusement, les discours extrémistes et caricaturaux tiennent souvent le haut du pavé et il ne s'agit pas nécessairement d'une manipulation médiatique : les majorités sont souvent silencieuses et ont parfois des peurs irraisonnées. Un discours extrémiste suscite des identifications au-delà du cénacle des extrémistes eux-mêmes parce qu'il est toujours manipulateur, surtout lorsqu'on le croit manipulable : les simplismes gagnent vite un groupe qui se sent fragilisé et les généralisations abusives envahissent vite les représentations mentales.
A Dôm et à Prométhée, je répondrais par une réflexion suite à une émission de radio : on avait interrogé deux dames israéliennes, l'une proche des colons, l'autre membre d'un mouvement pacificiste. Toutes deux ont évoqué les pogroms et la Shoah pour affirmer : "Plus jamais ça !" Ainsi, les mêmes faits fournissent des attitudes diamétralement opposés dans un conflit spécifique. je vous conseillerais la lecture d'un petit volume intitulé "Auschwitz graffiti" qui analyse quelques inscriptions, d'hommes politiques ou pas, sur le Livre d'or du mémorial : c'est souvent confondant...

Vous êtes toujours les bienvenus mais keep cool ;)

Écrit par : Ubu | 12/11/2004

:) un pari pour le rêve ou une possible réalité ?

qu'on soit artiste ou non, je pense qu'il faut toujours vivre avec passion ;)
et donc le rêve devient réel ;)

Écrit par : imagine | 12/11/2004

.... "on avait interrogé deux dames israéliennes, l'une proche des colons, l'autre membre d'un mouvement pacificiste. Toutes deux ont évoqué les pogroms et la Shoah pour affirmer : "Plus jamais ça !" Ainsi, les mêmes faits fournissent des attitudes diamétralement opposés dans un conflit spécifique"

Merci pour ta réponse très complète mais pourrais-tu nous fournir une remise en contexte parce que je ne vois pas très bien en quoi la shoah peut-être interpretée, quelqu'en soit la manière, dans le conflit avec les Palestiniens ou alors c'était l'antisémitisme en général. Dans ce dernier cas, il ne faut pas être juif pour se sentir solidaire de tout génocide, juif ou autre, nous en convenons évidemment tous. Ne t'en fais pas, on peut être opposé sur des sujets, on reste digne et respectueux, le plus important ;))

Écrit par : promethee | 12/11/2004

promethee pour en finir (aie promess) ce qui est sure c'est que pour l'orienter le débat toi t'es balaise.. hum.. allez je termine ma bafouille qui ne porte rien en te disant ceci... toi même quand tu assiste à un débat à la tv (en france on y a droit régulierement) et que tu vois toujours les juifs représentés par des gens qui crient au loup ça te démanges pas ? où sont-ils ces intellos qui travaillent pour la paix, ces journalistes de haretz and co.. ont ne les vois jamais.. ont les entends bien trop rarement mettre ce bémol qui serait sacrement bienvenu.. c'est cela qui me dérange tu vois. je suis très terre a terre... je sais.. simpliste vivi.. je vis pas dans les bouquins moi monsieur je vis en france .
je n'interviendrai donc plus dans ce post ou dans un autre où l'on s'aventurerais à causer de l'antisémitisme ou de choses s'en rapprochant.
(et va pas croire que je sais pas à qui je m'adresse, il m'arrive de te lire..)
hop retour lego.
bonne soirée

Écrit par : dôm | 12/11/2004

;-) n'allez pas croire, je ne suis pas faché ;o)
bonne soirée tout le monde.

Écrit par : dôm | 12/11/2004

.... Je ne souhaite pas non plus continuer ce débat qui ne se veut ni tendancieux mais sur lequel repose trop de présupposés que je refuse d'aborder, cela dit, bonne soirée à toi...

Écrit par : promethee | 12/11/2004

.... ps: et je ne suis pas non plus fâché... ;))

Écrit par : promethee | 12/11/2004

Merci de votre passage (j'arrive plus à suivre !) Cher Imagine,
Si mes rêves pouvaient devenir réalité, je crois que je vivrais passionnément. Comme la réalité me semble un cauchemar, je suis obligé de prendre du champ et de me montrer raisonnable, ce que je déteste... ;)

Cher Prométhée,
Pour être précis, la dame proche des colons justifiait, au nom de la Shoah, l'expulsion des Arabes (elle ne parlait même pas de Palestiniens) parce qu'elle estimait que le passé devait amener à "tirer" le premier et à lutter pour leur terre. L'autre dame, pacifiste, exigeait de ses petits-enfants qu'ils refusent toute logique de persécution au nom du passé de leur peuple et qu'ils refusent de reproduire tout comportement qui serait comparable à celui d'un bourreau. J'avoue que je me suis senti davantage proche de la seconde, même si je peux comprendre la peur (moins la haine tout de même !) de la première : mais comprendre n'est en rien justifier. Je signale que toutes deux étaient opposées à l'action du gouvernement Sharon, d'ailleurs. Par ailleurs, cette émission proposait le même type de discours, tout aussi contrasté, de dames palestiniennes. C'est sans doute pour cela que je reste persuadé que les extrémistes ne sont jamais antagonistes : ils se nourrissent de leurs existences respectives. Sans leurs haines partagées, ils ne seraient rien : ils s'y identifient et poussent leurs pairs à agir de même. Heureusement qu'il y a encore quelques voix plus pacifistes qui se font entendre : certains se sont d'aileurs faits tuer par des extrémistes de leur propre culte. Gandhi, Saddate, Rabbin... En oublierais-je ? Peut-être par fonction, je me dois à réfuter toujours l'esprit de clan : c'est pour ça que j'ai de la sympathie pour les "modérés", ceux qui ne tueraient peut-être même pas contraints et forcés...
Bien à toi.

Écrit par : Ubu | 12/11/2004

relanceur de polémique "toi même quand tu assiste à un débat à la tv (en france on y a droit régulierement) et que tu vois toujours les juifs représentés par des gens qui crient au loup ça te démanges pas ? où sont-ils ces intellos qui travaillent pour la paix, ces journalistes de haretz and co.. ont ne les vois jamais.. ont les entends bien trop rarement mettre ce bémol qui serait sacrement bienvenu.. c'est cela qui me dérange tu vois. je suis très terre a terre"

Je rejoind tout à fait Dom sur ce point tu peut difficilement dire le contraire prmethee. Ce n'est pas une raison pour agir comme eux faire des généralités en amalgamant l'enssemble du peuple juif mais reconnait qu'ils' sont sacrément gonflant de ce faire traiter d'anthisemite à mi mot à longeur de journée par ces gens qui mettent une chappe de plon sur le débat qui donne du nous et du vous bien culpabilisant pour reduire l'histoire de France à l'affaire Dreyfus et au régime de Vichy, Du nous et du vous pour bien nous faire comprendre que nous avons que nous somme tous coupables de ce que nos ancetres ont fait eux qui n'ont jamais vu des uniformes nazi ailleurs qu'a la télévision alors meme que 80% des juifs ont échapé à la déportation soit le plus fort taux de désobeisance aux lois antijuives de tout les pays européens et ce grace à la désobeisance civile de la population voir meme de sa police.Alors pourquoi ne pas rappeller ce genre de chose de temps en temps ne serait ce que par souci d'équité au lieu de sans cesse rajouter de l'huile sur le feu.Les Français ont beau avoir de la compassion pour ce qu'a subit le peuple juif qunt il saisit la manip la compassion tourne à l'agassement voir à la colère et c'est tout à fait compréhensible.

Écrit par : Alsgard | 12/11/2004

l'effet titi.. je me cite ;:> j'ai rien contre les juifs.. rien, juste je les trouves lourds.
je me corrige :
j'ai rien contre les juifs.. rien, juste qui en a certains que je trouve très LOURDS.
pour le reste c'est dit. bon.. tin j'avais promis de pas en remettre.. chui pas croyant donc un peu menteur.. mdrrrrrrrrrrr
allez bon we à toutes et tous !
cordialement

Écrit par : dôm | 13/11/2004

.... Dom, j'apprécie ta nuance sur ladite communauté...

Alsgard, je ne préfère pas débattre de ta relance, je ne suis pas "shoah business" dans l'âme tout comme tes généralisations m'indisposent. Comme je l'ai écris infra, des éléments médiatisés ne font pas une communauté entière et à parler des intellectuels de l'autre tendance comme le demande dom, il suffit d'aller se renseigner à la source de l'information. Je pourrais te parler durant des heures d'Ilan Papy, de Simone Susskind et j'en passe alors qu'on arrête ce cirque d'un "seul type de porte-voix médiatisé". Je ne souhaite plus poursuivre ce débat, je m'en suis déjà expliqué infra, merci.

Écrit par : promethee | 13/11/2004

errata.... Alsgard,
je retire mes propos sur les généralisations, j'ai mal lu ton commentaire, mea culpa...mais le reste suit...

Il te faut aller à la source de l'info et peut-être interroger les médias sur la raison pour laquelle les juifs doivent être toujours "représentés" par Glucksman et les Arabes par Tariq Ramadan ou des reportages sur les casseurs de cités, comme quoi, rien n'est représentatif....

Écrit par : promethee | 13/11/2004

Happy end Lorsque j'ai posté mon message je n'avais pas vu que la polémique est officiellement close.
Je suis globalement d'accord avec toi , tu as raison de cité Tariq Ramadan, il est de l'autre bord tout le monde n'est pas blanc comme neige non plus. Il faut prendre l'information à la source oui maistu n'es pas sans savoir que la plupart des gens se contente de ce qu'il voit à la télé et leur vision s'en trouve réduite.C'est cela que je dénonce rien de plus.Il sagit juste la de quelque précision je ne tiens éternisé le débat inutillement.

Écrit par : Alsgard | 13/11/2004

.... Comme dirait De Gaulle, "je vous ai compris" ;)))

ps: tu vois, nous différons toujours seulement sur la forme, pas sur le fond....

Écrit par : promethee | 13/11/2004

Ya pas mal d'auteurs... sur les visages desquels on applaudirait volontiers...

Écrit par : Tony | 13/11/2004

Merci de votre passage Je viens de voir qu'on avait encore causé dans mon dos : non mais des fois ! Un peu de discipline, messieurs. ;)
Cher Alsgard,
voir Dôm et Prométhée

Cher Dôm,
Voir Prométhée et Alsgard

Cher Prométhée,
voir Dôm et Alsgard

A une nuance près, tout de même : nos représentations d'une communauté se fondent sur la confiance que nous déléguons à ceux qui nous informent. Pourquoi, dès lors, toujours inviter les extrémistes et si rarement les modérés ? Peut-être parce que les modérés seraient rejetés à la fois par la "communauté" d'en face et par la leur. Je n'y vois, quant à moi, qu'une reconnaissance du sentiment communautaire, même pas folklorique : la caricature s'impose dans ce genre de cas : (
Pour s'informer autrement, je vous conseille le blog d'Allochtone, qui réalise de bonnes analyses intelligentes (pléonasme ?)

Cher Tony,
Pourquoi toujours vouloir parler avec les mains ? ;) Note, une bonne gifle leur remettrait peut-être les idées en place... :))

Écrit par : Ubu | 13/11/2004

Cher Ubu Il faudrait d'abord qu'ils aient des idée pour que l'on puissent les leurs remettre en place :)

Écrit par : Alsgard | 13/11/2004

question que je me pose.. une gifle bien envoyée ne pourrait-elle pas déclencher cette étincelle qui de fait marquerait le début d'une vie exaltante.. la naissance des idées dans un cerveau lent.

Écrit par : dôm | 13/11/2004

Reponse J'en doute puisque rien ne peut jaillir du vide spécialament du vide enfermé à l'interieur d'une boite craniene'une boite craniere.

Écrit par : Alsgard | 13/11/2004

Alsgard pose la là que j'y jette un coup d'ôeil ;-)

Écrit par : le mêunier | 13/11/2004

Bougrelas, nous en sommes donc au stade du décervelage ? ;)

Écrit par : Ubu | 13/11/2004

il n'est plus temps.. tout est mort !!!!!!!!!!

Écrit par : last cerveau to exit | 15/11/2004

Les commentaires sont fermés.