19/11/2004

Imagine Action : ciel bleu trop bleu

L’odeur de l’encens lui chatouillait maintenant les narines. Dans l’entrelacs des rayons de lumières qui semblaient s’amuser entre eux à cache-cache avec les zones sombres de l’église, il lui semblait voir cinq anges noirs qui lui clignaient de l’œil. Un écho de ses idées sombres ?  Pas sûr… En même temps, une vieille chanson lui revenait à l’esprit, une chanson douce qui aurait pu paraître ironique en ces années-là où elle était née, une chanson qui évoquait les plaisirs simples de la vie qui continuait, forcément. Il se dit que le ciel devait être clair, là-bas, dehors, que les nuages devaient passer dans le ciel sans se presser. Il reprit son attente, ses roses rouges sur les genoux… (à suivre)

 

Illustration sonore sur le blog de Tony

http://a-bas-les-taxes.skynetblogs.be/



04:56 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

Commentaires

tes roses sont jolies ein zartes Lied und ein zartes Lächeln

Écrit par : l'ange bleu | 19/11/2004

..... La suite...La suite....La suite..... :))

ps: Bonjour Ubu, ravi de te revoir...

Écrit par : promethee | 19/11/2004

oui oui la suite, la suite...;-)

Écrit par : fun. | 19/11/2004

Feuilleton... Cher Ubu,
On se croirait revenu cent cinquante ans en arrière avec les feuilletons du "Magasin pittoresque"... mais sans la morale de l'époque car il était aussi destiné à convaincre les "petites gens" à être satisfaites de leur sort!

Écrit par : Armand | 19/11/2004

merci ;)) Voilà ce que ça m'inspire


Rose
Je lis tous les romans
À l'eau de rose
Rose
J'en souligne des passages
Au crayon rose
Rose
Le bonheur m'obsède
À la névrose
Rose
Là où il y a du gris
Je mets du rose...
Sur sa bouche je pose
Mes deux lèvres roses
Je l'aime car il suppose
Qu'aimer est toujours rose
Rose
La couleur de tes joues
Quand glissent mes bas roses
Rose
Je m'ouvre si tu presses
Le bouton rose
Rose
Le bonheur m'obsède
À la névrose
Rose
Là où il y a du gris
Je mets du rose...

[zazie]



mais non je taquine



Des yeux qui font baisser les miens
Un rire qui se perd sur sa bouche
Voilà le portrait sans retouche
De l'homme auquel j'appartiens
[Edith Piaf]



Écrit par : imagine | 19/11/2004

Bien le bonjour ! Et comment vas-tu Ubu ? Tu te fais rare... J'ose croire que tu gardes toujours ton libre arbitre ;-))

Écrit par : Maugus | 19/11/2004

je remarque que les loups rodent tjs

des que des mots tendres se promenent les gens ont vite fait de casser l'ambiance ;))

allez je sors :)

Écrit par : imagine | 19/11/2004

Merci à tous de votre passage Cher Ange bleu,
Si vous avez les jambes de Marlène, je vous les offre sans complexe. Si vous avez son âge, je vous les offre simplement de bon coeur. ;))

Cher Prométhée,
Je reviens, j'arrive, je suis là. ;)

Chère Fun,
Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuui. ;)

Cher Armand,
Je n'ai aucune morale, tu le sais bien. ;)

Chère Imagine,
Serait-ce pour me préciser que tu piaffes d'impatience ? :)))

Cher Maugus,
Mon libre abitre a la tête de Colina, à présent. La semaine fut chargée mais tu es lié.

Chère Imagine,
Même si Daniel Guichard a chanté du Piaf, je ne t'interpréterai pas "La tendresse" ;)))

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 19/11/2004

me voilà oiseau (je piaf') :) pas mal ce jeu de mots ;)

Même si Daniel Guichard a chanté du Piaf, je ne t'interpréterai pas "La tendresse" ;)))


et tu m'interpreterai quoi ? si tu devais le faire ?

Écrit par : imagine | 19/11/2004

Dans son vieux pardessus râpé... ARRETEZ AVEC DANIEL GUICHARD !!!

Écrit par : Paul | 19/11/2004

Ubu Marelaine cté moi.. tu me les offres quand même ? hu hu hu hu..

Écrit par : dôm | 19/11/2004

Ubu Marelaine cté moi.. tu me les offres quand même ? hu hu hu hu..

Écrit par : dôm | 19/11/2004

Ubu J'ai vu ton commentaire chez Aldagor
Voici le reseau copier coller
http://reseaucopiercoller.blogspot.com/ :)

Écrit par : Alsgard | 19/11/2004

Merci de votre passage Chère Imagine,
"Le petit oiseau de toutes les couleurs" ?
Un bécot pour la peine ;)))

Cher Paul,
Tout le monde ne peut pas aimer "Comment te dire adieu ?" en japonais. Et ne parlons même pas des berceuses berbères. Tu me fait penser à une amie fascinée par les polyphonies pygmées : elle me donne à chaque fois envie de m'exercer au lancer de pygmée ;)))

Cher Dôm,
T'es sans doute mon genre mais pas trop mon type : si tu es un garçon (je pense hein), je t'offre un "Four Roses" ;)))

Cher Alsgard,
J'ai changé ton lien et j'ai ajouté notre nouveau réseau : il me semble très pédagogique. ;)))

A bientôt

Écrit par : Ubu | 20/11/2004

ça roule !! ouep je suis un mec ! dur du noyau et fier avec ça mdrrrrrrrrr, euh.. je prend hein le five roses avec grand plaisir. tchin ;-)

Écrit par : dôm | 20/11/2004

oh comme c'est gentil! trés aimable à toi, cher Ubu.
Merci car c'est bien d'exister pour les autres. C'est bien!

Écrit par : Tony | 20/11/2004

Merci de votre passage Cher Dôm,
Tchin ! Mais après l'Orval, tout cela est-il bien digeste ? En plus, on va se payer une de ces réputations... ;)

Cher Tony,
C'était un plaisir d'entendre cette chanson ces temps-ci et un plaisir se partage, non ?

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 20/11/2004

Les commentaires sont fermés.