01/12/2004

Jazz : les notes bleues

Une symphonie destructrice qui se perdrait

dans ses illusions rarement gagnées

 est tombée amoureuse d'un petit air de jazz

tout bleu de fumée triste

 

Elle se sent lourde et pompeuse face à lui

qui rigole en douceur de tout ce qui meurt en lui

Il se tue d'ailleurs dans la joie hystérique

d'un claquement de batterie

qui résonne aux cymbales classiques

comme une beauté charognarde

un dernier hymne aux vies diablesses

qui portent des coups au coeur

avant de se l'arracher






23:54 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Tagada tsoin tsoin euh tu pourrais pas me filer quelques Amstrong pour les fêtes de Noël (puisque tu abordes le sujet ;-))) On va toujours au théâtre le mardi 14, gamin ?

Écrit par : Paul | 01/12/2004

attends, je vais chercher mes lunettes encore un peu plus petit ? c'est un test d'oculiste ?

Écrit par : Paul | 02/12/2004

Cher Paul, Je te filerai les Armstrong, pas d'inquiétude mais faut que je fouille. Désolé pour le test d'occuliste mais je cherchais à faire une mise en page qui ressemble à quelque chose. Kektendis ? ;)
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 02/12/2004

:) un bout de phrase piqué à mon auteur préféré Rimbaud :
Quand le monde sera réduit en un seul bois noir pour nos quatre yeux étonnés, - en une plage pour deux enfants fidèles, - en une maison musicale pour notre claire sympathie, - je vous trouverai.

J'ai l'impression qu'en ce moment votre moral ne chante pas les bonnes notes alors voilà :))

Écrit par : imagine | 02/12/2004

Chère Imagine, Pas d'inquiétude pour le moral : il va bien. Comme je le dis à Armand, dans le post précédent, ces deux textes ont une dizaine d'années : ils peuvent encore grandir ;) : Ubu n'était pas encore Ubu à cette époque. Mais j'aime toujours autant le jazz...
A bientôt

Écrit par : Ubu | 02/12/2004

*** :-)))

Écrit par : La Fée Carambole | 02/12/2004

Simplement... Venue te souhaiter une bonne fin de semaine et un bon week-end.

Écrit par : Mademoiselle A | 02/12/2004

... Notes bleues et rêve orange, cela sonne bien...dixit Liane Foly et notre appréciation nasale de l'intéressée... ;)))

Écrit par : promethee | 02/12/2004

bing bang la râge de vivre.

Écrit par : pôm | 02/12/2004

Merci de votre passage Chère Fée,
;)))) Si si, j'insiste !

Chère Mademoiselle A,
Ravi d'avoir de tes nouvelles : n'hésite jamais à passer.

Cher Prométhée,
Ne dit-on pas que certains parlent du coeur comme d'autres du nez ? ;) Un peu de Foly ne nuit pas à la santé...

Cher Pôm,
Serais-tu un cousin de Dôm ? ;)

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 03/12/2004

si t'aimes le jazz. Milton Mezz Mezzrow : La rage de vivre, Corréa, 1951. Préface de Henri Miller.
mais je suis sure que tu l'as lu. non ? faut le lire ,-)

Écrit par : dôm | 04/12/2004

Les commentaires sont fermés.