04/12/2004

Erotisme ?

Il fantasmait sur les voix et négligeait les appas capiteux des poitrines dressées et des croupes tendues. Les gestes, les regards lui semblaient des perversités sans intérêt: seules les sonorités le troublaient, inlassablement. Les timbres rauques, légèrement éraillés par la cigarette ou l'alcool, le plongeaient dans des débauches de femmes légères, des turpitudes oniriques qui l'abandonnaient, grisé et les sens engourdis, dans des petits matins blêmes. Les voix lolitesques, sucrées et gourmandes, lui évoquaient des abandons en douceur, des montagnes de confiseries aigrelettes, des étreintes de miel. Quant aux voix douces, elles le saisissaient dans leurs moelleuses cajoleries, dans leurs câlins ouatés où il s'enfonçait sans remords, oubliant les rugosités des jours qui ne cessent de se succéder en se heurtant. Il y avait aussi les voix de stentors, qui claquaient comme des drapeaux tendus sur leurs hampes, des voix étherées, qui semblaient virevolter sur les crètes de souffles expirés, des voix criardes, aigues comme des piques, dont l'agression fouettait ses sens, des voix doucereuses, qui l'engluaient dans la glu de leurs chaudes viscosités, des voix pâteuses, qui lui pétrissaient l'échine jusqu'à plus soif, des voix zézayantes, des voix crachotantes, des voix geignardes, des voix déployées, des voix de cristal, des voix mourantes. En fait, les infimiers qui le découvrirent ancré dans son fauteuil ne pouvaient supposer la folie qui l'avait hanté : comment envisager qu'un sourd, muré en lui-même,  épuisât en rêveries érotiques les souvenirs déliquescents d'une lointaine jeunesse ?

19:42 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

:) pas mal ce txt :)

Écrit par : imagine | 04/12/2004

Imaginer un sens manquant Cher Ubu,
Je crois que les aveugles de naissance imaginent ce que sont les paysages, la beauté... mais ce qu'ils "voient" est certainement très différent de la réalité.
Les gens ayant perdu la vue plus tard ont probablement une "vision" plus juste de la réalité.
Il doit en être de même pour les sourds...
J'avoue mon ignorance: la mémoire devrait remplacer les sons, mais qu'en est-il de ceux qui sont sourds de naissance?
Amitiés

Écrit par : Armand | 04/12/2004

Merci de votre passage Chère Imagine,
Merci : j'en rougis ! J'entends bien ? ;)

Cher Armand,
En fait, on imaginerait presque que les aveugles aient accès à un autre talent : Homère, les oracles l'étaient souvent. Mais la surdité reste perçue comme un handicap, parfois ridicule ou comique (le professeur Tournesol) Je t'avouerai que j'aime autant voir qu'entendre et que certaines voix me font vibrer : ah Billie Holliday... ;)

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 04/12/2004

Les commentaires sont fermés.