12/12/2004

Les petits matins

Au son de matins ivres de perte

qui résonnent à mon coeur

comme autant de musiques saoules

 si évidemment distantes dans leur noirceur

Je me réveille de mon engourdissement vital

en pelotes d'instants sitôt oubliés

Je m'étends au-delà de mon être

sans rencontrer personne

Si ce n'est dans un miroir qui me fixe étrangement

Avec le dédain grossier de ces choses qui ont déjà tout vu

Passer et éprouver le besoin d'arrêter un vivant

pour lui parler et un peu plus, si affinités

A fleur d'étoile


22:09 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook |

Commentaires

A fleur d'étoiles... Et de lune perdues dans le néant infini qui dérivent sur la peau de l'univers sans but, sans fin...

Écrit par : Neige | 12/12/2004

Réminiscences d'un spleen de jeunesse ? Cher Ubu,
Je crois que tu devrais noter le numéro de téléphone de "SOS solitude", souscrire un abonnement, leur demander de t'appeler tous les matins et te dire alors un mot gentil!
Blague à part, je suppose que ce poème date d'une période de spleen car tu es en pleine forme actuellement... Tu es spirituel et amusant quand tu le veux...
Amitiés
P.S. Je viens de laisser un commentaire à Fanny qui semble avoir bien des problèmes... (http://fanny69bis.skynetblogs.be/) Je ne sais pas quoi lui écrire... (Toujours envie de me mêler de ce qui ne me regarde pas!)

Écrit par : Armand | 12/12/2004

Merci de votre passage Bien vu, Armand
Spleen de jeunesse, effectivement. Pour le moment, je suis un peu à sec : ça ne vient pas. Mais je me dis que ça ne saurait tarder ;)

Chère Neige,
Pense-tu qu'il existe des flocons d'étoile ? ;)

Écrit par : Ubu | 12/12/2004

Cher Armand Ne lui dis pas qu'il est spirituel et amusant, ça lui donne le cafard ;-)

Écrit par : Paul | 13/12/2004

Paul Grmf !
A mardi, de toutes façons ! ;)

Écrit par : Ubu | 13/12/2004

Bonjour Alfred ... Vais-je y perdre mon âme, navigateur simenonien, héros stendhalien, je ne suis crédible paraît-il qu'en citant Blazac...
Où va le monde ?

Merci pour les moments que tu viens passer la terrasse.

Écrit par : xian | 13/12/2004

Passer et éprouver le besoin d'arrêter un vivant fais-le :)
de toute façon, les personnes s'arretent non pas parce que tu le leur demande (enfin si) mais parce qu'ils en ont envie

Écrit par : imagine | 13/12/2004

joliment tourné! Et la solidarité, bordel!
Pour rire, hein... ;-)

Écrit par : Tony | 13/12/2004

toi aussi participe

Écrit par : Douglas | 13/12/2004

à Ubu je passe en vitesse, pressé que je suis. Je réponds à ton mail, demain ou mercredi. Amitiés à tous

Écrit par : Serge | 13/12/2004

Merci de votre passage, le retour Cher Xian,
Les citations ne sont pas indignes d'un homme de qualité : et il me semble que tu prouves ta variété de styles dans tes multiples blogs... Le monde est comme un vieux bateau : fluctuat nec mergitur.... ;) Il ne te reste plus que les récits de voyage à envisager ;)

Chère Imagine,
"Arrêtez la terre, je veux descendre !" : ça ne marche pas. Et les vivantes que j'aborderais risqueraient d'être heurtées par mon oeil concupiscent ou ma conjonctivite, ça dépend des jours ;)

Cher Tony,
Je savais bien que tu étais solidaire, au moins des autres commentateurs ;) Et, en plus, je suis persuadé que tu les fais en toute liberté ;)

Cher Douglas,
Merci pour l'idée mais je n'ai pas de numérique. Par contre si quelqu'un veut une suggestion, je lui conseille de photographier les statues de la place Saint-Boniface à Ixelles : je n'y avais jamais prêté attention depuis sept ans. Le buste féminin sort d'une feuillée tandis que l'on voit la tête masculine sous un grillage, engoncée sous les épines. Très belle idée ;)

Cher Serge,
Oups : trop tard ! ;)

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 13/12/2004

minute de poésie nécessaire... merci à toi Ubu

Écrit par : untel | 13/12/2004

Cher Untel, Merci de ton passage : ton blog compte pas mal de minutes indispensables ;)
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 13/12/2004

oh mon dieu! "à fleur d'étoile"..., mais c'est magnifique! vraiment éblouie par ce post superbe...

Écrit par : fun. | 13/12/2004

:) merci pour ton message!!!!!:)

Écrit par : Dinou | 13/12/2004

Merci de votre passage, le nouveau retour Chère Fun,
Si tu continues à me complimenter, je vais me transformer en "géante rouge" ;))

Chère Dinou,
Ta distraction m'a diverti : euh, de quel message s'agit-il ? ;)) Bon courage pour retrouver ton plumier

A bientôt

Écrit par : Ubu | 13/12/2004

Femme, que vous êtes jolie... Cher Ubu,
Merci d'avoir essayé de consoler Fanny!
Amitiés

Écrit par : Armand | 14/12/2004

Je rejoins fun du superbe, rien que du superbe. Eblouis par ta fleur d'étoile ...

Écrit par : Nola | 14/12/2004

Prouvez votre accusation ! Ubu, dans un texte pour Tony, vous dites ne pas vouloir me répondre par égard pour lui car vous seriez désagréable. Si votre politesse se limite à vos fréquentations, la majorité de l'humanité n'y a pas droit. Vous m'accusez de mériter des grossièretés. On doit savoir de quel mal on est accusé et l'accusateur doit prouver son cas. Vous ne dites pas de quoi vous m'accusez ni pourquoi. Inutile d'inventer des preuves maintenant : leur retard les discrédite. Accusez des industries légales de faire de la "malbouffe" et je vous accuserai de faire de la malbouche avec vos médisances. Mais moi, je peux le prouver.

Écrit par : Ben | 14/12/2004

Cher Ben, Je maintiens ce que j'ai dit et la référence que j'ai indiquée dans le second commentaire. Je n'ai pas voulu de polémique stérile : il semble que votre commentaire prouve que j'avais raison. Contrairement à ce que vous pouvez penser, je ne me veux pas médisant et j'assume tous mes propos : je puis être désagréable, cassant, rébarbatif, caustique, acerbe, colérique mais jamais médisant. Je me refuse à jouer les agresseurs et je pense n'avoir nullement à me justifier, surtout face à un chantage qui me laisse froid : cela ne cadrerait ni avec mon caractère ni avec mes principes. Maintenant, si vous jugez que vos posts ne doivent être commentés que par des admirateurs, en menaçant les autres de toutes les foudres possibles et imaginables, je vous dirai simplement que c'est là votre problème, pas le mien. Pour moi, le débat est clos d'avance s'il se base sur des fondements aussi contestables. Je vous signale enfin que le blog de Tony et nos discussions m'ont souvent semblé intéressantes : je continuerai donc à le fréquenter, pour autant que Tony ne me juge pas importun.
Bien à vous.

Écrit par : Ubu | 14/12/2004

ainsi donc Ubu, tu as toutes ces qualités :))
bonne soirée :)

Écrit par : imagine | 14/12/2004

Je n'ajouterai aucun commentaire, mais je n'en pense pas moins.

Écrit par : Paul | 15/12/2004

Merci de votre passage, Chère Imagine,
J'ai oublié râleur ;) Mais ça ne dure que rarement...

Cher Paul,
Merci de nous avoir livré le fond de ta pensée ;)

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 15/12/2004

Les commentaires sont fermés.