20/12/2004

La poupée

Une gosse chavirée écoule des larmes sales

au fil du temps qui la lacère

Yeux exorbités, jambes craquelées

La Sphynge plane dans la grisaille

ìlluminée des petits matins de la défonce

Un peu de bave sur un peu de boue

Un bras bleui par le temps qui baisse

La poupée de paradis toute fripée

Glisse du banc, embrasse l'asphalte

Et se vomit


00:12 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

Elle navigue au loin ... Elle navigue au loin
Elle pense
Elle voudrait bien

Effacer tous ses sens
Ne plus avoir a penser

A sentir

Ses sanglots
Son sang coule
Ses veines

La vie lui prend la main

L'aide a traverser les clous
A travers ses poignets

Son sang coule
Et navigue au loin

Écrit par : Un Inconnu de passage | 20/12/2004

oups ;) ... me suis trompé de pseudo...

Écrit par : untel | 20/12/2004

Cher Untel, Merci de ton passage et de ton texte ;))) J'essaierai de faire un rien plus joyeux la prochaine fois ;)
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 20/12/2004

Je t'avais dit que le sourire des porcs de Poliart me plaisait! Cher Ubu,
Suite proposée, dans la même veine morbide… (ce ne sont pas des alexandrins non plus !)
Un chien affamé qui passait se saisit d’un bras et en avala une bouchée.
La fille ne se réveilla point mais le chien lui sourit en remuant la queue,
drogué par contamination, comme sur un dessin de Serge Poliart.

Écrit par : Armand | 20/12/2004

Et se vomit... ses espérances se fondent dans une neige vierge de toute attente.

Écrit par : Nortine | 20/12/2004

:) L'aide a traverser les clous
A travers ses poignets

le parallèle est dur mais joli jeu de mots :)


c'est vrai que c'est triste (à mourir)

Écrit par : imagine | 20/12/2004

Merci de votre passage, entre deux éternuements Le merci, pas le passage ;) Quoique...

Cher Armand,
A part ça, c'est moi qui suis fou : un chien drogué maintenant :))) Armand, avoue : tu ne serais pas la réincarnation de Tex Avery ? ;))

Chère Nortine,
La neige camoufle bien les laideurs : elle fond, nous restons, parfois pantins de nous-mêmes...

Chère Imagine ,
Untel a vraiment du talent ;) La mort n'a rien de triste : c'est l'agonie qui est pénible. Le reste peut être serein, comme dans les récits de Kawabata... Et comme disait l'autre, "philosopher, c'est apprendre à mourir"...

Promis : avant les fêtes, j'essaie quelque chose de joyeux. Cela ne sera pas avant mercredi.
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 20/12/2004

Le poète Un poète ne vit guère que de sensations, aspire aux idées et en fin de compte n'exprime que ses sentiments.
Le monde est dans l'homme ; tel est le poète moderne.

Écrit par : Maugus | 20/12/2004

Cher Maugus Et "chaque homme porte en lui la forme de l'humaine condition" (Montaigne) Des sensations : souvent. Des idées : quand on m'en prête ;) Des sentiments : quand ils ne se résument pas à des impressions. Des réactions : y compris à côté de la plque, parfois ;)
Merci de ton passage.
A bientôt

Écrit par : Ubu | 21/12/2004

Ubu c'est pas joyeux joyeux tout ça...

Écrit par : fun. | 21/12/2004

L'actualité et ses paradoxes... Cher Ubu,
Je me souviens que tu m'avais écrit ne lire, en fait d'actualité, que quelques journaux satiriques...
En voici un petit gratuit, concernant l'actu française (rien que des caricatures concernant la politique):
http://www.webmatin.com/
J'espère qu'il te fera sourire davantage que ton post d'hier...
Amitiés

Écrit par : Armand | 21/12/2004

Fichtre celui ci est génial !
ça me rappelle de bien malheureux souvenirs ...

Écrit par : Nola | 21/12/2004

Esprit de Noël L'heure est joyeux et l'esprit guilleret! Je dois encore répondre à ton mail... Excellente journée.

Écrit par : serge | 21/12/2004

.... Je me demande toujours quelle est ta source d'imagination aussi féconde... :)

Écrit par : promethee | 21/12/2004

Back in town Chère Fun,
C'est sans doute parce que ma ministre ne nous oblige pas à nous habiller en Saint Nicolas pour les examens oraux ;) Promis, je vais essayer quelque chose de joyeux ;)

Cher Nola,
Je cra

Cher Armand,
Je suis passé voir : c'est amusant. ;) Je te conseille aussi les liens sur la Blog Utopia : non content de réfléchir, Kusquo a bon goût ;))

Écrit par : Ubu | 22/12/2004

Oops, j'ai glissé Cher Nola,
Je crains que ce genre de souvenirs ne soit fort répandu : il y a toujours des circonstances dramatiques qui nous les rappellent, malheureusement...

Cher Serge,
Je préfère Tim Burton à Dickens ;) J'attends ta réponse ;))

Cher Prométhée,
Au hasard des jours, ça vient ou pas ;) Par contre, j'ai toujours la hantise des réminiscences littéraires cachées : j'ai parfois bonne mémoire contre mon gré ;) Je ne prétends pas donner de nouvelles idées, fort heureusement. ;)

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 22/12/2004

Les commentaires sont fermés.