05/01/2005

La guerre de l'humanitaire ?

Ce petit post est né d’une lecture attentive des commentaires de textes précédents. Je me suis donc pris au jeu d’aller m’informer au hasard, sur le net, en ne gardant, autant que possible, que des sources sérieuses : il y a des moments où il est nécessaire de faire confiance à la presse. J’avoue ne pas comprendre les rivalités concernant les dons : je pense que pour les sinistrés eux-mêmes, peu importe qui donne et en quelle quantité ?  L’inquiétude de l’ONU réside dans le manque de certitude de certaines promesses, même si les pays moraux et des pays pauvres ont promis et parfois déjà  donné, même si certains agissent déjà sur le terrain : le tremblement de terre de Bam n’a suscité que 54% des sommes nécessaires, comme le rappelle Jan Engeland, coordonnateur de l’aide d’urgence à l’ONU. C’est un peu comme cette promesse sans cesse répétée de renforcer l’aide aux pays en voie de développement : les promesses ne coûtent rien à qui les fait.

Mais une donnée vient peut-être donner de l’espoir : actuellement, l’opinion publique se sent concernée et les initiatives privées ou locales se multiplient comme au Canada, en France ou dans les pays du Proche-Orient. Les dons privés dépassent parfois les promesses officielles  et battent des records, à tel point que MSF a lancé un appel pour l’arrêt des dons concernant son organisation et ses opérations spécifiques : une situation inédite !

Sans doute, l’aspect spectaculaire de nos médias, les refus politiques de certains gouvernements qui privilégient des options contestables au détriment de leurs sinistrés (comme l’Inde et ses zones militarisées) ou les élans « généreux » de l’un ou l’autre organisateur de voyages écoeurent  - en tout cas, moi, ils m’écoeurent – parce que les priorités sont une fois de plus accordées à des prétextes alors que le temps presse de manière dramatique pour éviter que la catastrophe ne se développe en un désastre sanitaire.

Bien sûr, il y aura des malversations ;  bien sûr, il y aura des détournements de fonds et de la corruption ; bien sûr, d’autres sinistrés mourront encore parce qu’aux difficultés réelles s’ajouteront les mauvaises volontés coutumières, le goût du spectacle ou la cupidité des affaires, qui seront toujours les affaires ; bien sûr, la charité n’est pas la justice et un don n’est qu’une aide ponctuelle. Le pire à craindre n’est pas là : ce serait plutôt que la mobilisation, en feu de paille, s’éteigne doucement, avant même la fin de l’urgence. Et l’urgence est loin de sa fin…

 

Sources

Proche-Orient Info

http://www.proche-orient.info/xjournal_pol_doc.php3?id_article=34361

Tourisme et action humanitaire ?

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20050104.FAP4939.html?0816

Canada

http://radio-canada.ca/regions/Ontario/nouvelles/200501/04/012-tsunami-mardi.shtml

MSF

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3216,36-392968,0.html

Le Monde : la France

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3216,36-392837,0.html

Action ONU

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3210,36-392855,0.html

Course contre la montre

http://www.reuters.fr/locales/c_newsArticle.jsp?type=topNews&localeKey=fr_FR&storyID=7234295


00:26 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (28) |  Facebook |

Commentaires

Plus d'infos sur le blog de Kusquo : le post "Pas si mal" du 4 janvier.... Je le mets en lien ici.
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 05/01/2005

j'ai vu aux infos que medecins sans frontières aveit reçu suffisamment de dons et qu'il demande que ceux-ci soient suspendus au moins pour ce qui concerne l'asie pour pouvoir distribuer les prochains aux autres actions :)

Écrit par : imagine | 05/01/2005

Je l'ai lu également A ma connaissance, c'est une première: un rien d'espoir ? ;)
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 05/01/2005

.... Je viens de terminer ton billet, en clair, j'adhère....

Petit commentaire néanmoins sur les sources, Proche-Orient.Info doit être pris avec des pincettes, jadis organe très prestigieux et courageux, il est devenu depuis une sorte de "porte-parole" d'une pensée très renfermée sur elle-même, pour ne pas dire tout simplement communautariste, dommage....

Écrit par : promethee | 05/01/2005

Enfoncer le clou... Cher Ubu,
Ce matin, à la radio, un auditeur demandait à un représentant de la Croix Rouge pourquoi cette dernière refusait des particuliers qui voudraient "aller donner un coup de main" mais ne dépendaient d'aucune structure organisée.
Hier, sur une chaîne de télévision, j'ai appris que d'autres (des cloportes sans doute?), essayaient d'obtenir des ristournes sur les voyages organisés dans la région.
Certains ont plein de bonne volonté (mais sans utilité) et d'autres essaient de profiter des situations... et je n'ai pas parlé de marchés noirs, des pillards, détrousseurs de cadavres et autres voleurs!
Malgré leur faible efficacité (les tentations sont grandes et les contrôles difficiles), les seuls capables d'aider (un peu), sont les humanitaires...
Ne pas agir est la pire des formes d'action! Conclusion: 000-0000012-12.
Amitiés

Écrit par : Armand | 05/01/2005

Merci de votre passage Cher Prométhée,
Merci pour la mise en garde : je t'avoue que je ne connaissais pas Proche-Orient Info... L'article me semblait mentionner des faits assez clairs mais je me suis demandé quelle était l'orientation de ce média.

Cher Armand,
Pour toute catastrophe, il y a aussi des charognards : eux sont pires que n'importe quel ratage humanitaire. On le voit couramment pour chaque accident... Donc, agir dans la mesure de nos moyens et faire pression sur nos gouvernements pour qu'ils ne se contentent pas d'actions symboliques...

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 05/01/2005

Belle image... Au sujet des charognard auquels on ne pense jamais, prends la caricature du jour chez http://www.webmatin.com/
Je ne sais pas s'il y a des droits d'auteur car elle correspond tout à fait à ce que tu utilises pour orner tes posts...
Amitiés

Écrit par : Armand | 05/01/2005

et l'urgence est loin de sa fin Oui. Elle ne fait que commencer. Aurons-nous le souffle suffisamment long dans une aide qui se doit d'être efficace? Je crains le feu de paille...

Écrit par : Nortine | 05/01/2005

:) " Au sujet des charognard auquels on ne pense jamais, prends la caricature du jour chez http://www.webmatin.com/
Je ne sais pas s'il y a des droits d'auteur car elle correspond tout à fait à ce que tu utilises pour orner tes posts..."

Il y a bien sûr des droits d'auteur sur n'importe quelle image, mais dans ce cas-ci, les risques que la personne s'en plaignent frolent le zéro.

Écrit par : kusquo | 05/01/2005

Le retour de la vengeance de l'empire, deuxième épisode Cher Armand,
J'avoue que j'ignore les droits d'auteurs sur les sites publics : il n'en irait pas de même pour des créations personnelles, comme celles de Madeleine ou de Catherine Henry. Pour les autres, vive Google et le droit de citation, avec mention de la source ou réclamations dans la chandelle verte... ;)))

Chère Nortine,
La pression se maintiendra au moins jusqu'au 15 janvier : après, nous verrons bien quelles aides auront été réellement produites...

Cher Kusquo,
Connaîtrais-tu l'auteur de certains de ces dessins ? ;)

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 05/01/2005

De pire en pire... Cher Ubu,
Tu me demandais hier ce que le fait qu'il y ait de nombreux pédophiles en Thaïlande pouvait avoir comme rapport avec le tsunami...
Eh bien, malheureusement, il y en a un et un très important...
Si tu vas voir sur http://lcn.canoe.com/lcn/infos/lemonde/archives/2005/01/20050104-200216.html tu verras le rapport: des organisations de pédophiles essaient d'enlever des gosses en profitant du chaos ambiant...
Ubu est trop bon et voit difficilement l'ignominie.
Armand est plus pessimiste et imagine toujours les pires scénarios possibles...
Malheureusement, c'est souvent Armand qui a raison: le tourisme sexuel pour pervers existe, est florissant et se déchaîne dès qu'il en a la possibilité...
Amitiés
P.S. Canoë est une sorte de Tiscali ou Skynet canadien (pour les nouvelles, pour les blogs... je ne sais pas).

Écrit par : Armand | 05/01/2005

Cher Armand, Je ne me fais aucune illusion sur l'ignominie de certains : le pervers n'a pas de morale... On les avait presque oubliés, ceux-là... De gens habitués à faire commerce de gosses, on peut s'attendre à tout...
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 05/01/2005

je passe ma vie à être monstrueux l'argent capitalisé auprès des "humanitaires" va faire grimper en flèche quelques banques capitalistes .... le simple intérêt quotidien suffirait pour apporter le bien-être qui manque.....

NE DONNEZ PAS D ARGENT

vous ne faites que le jeu des groupes financiers ... ceux qui vous déstabilisent, délocalisent, irakisent ....

Écrit par : xian | 06/01/2005

je passe ma vie à être monstrueux l'argent capitalisé auprès des "humanitaires" va faire grimper en flèche quelques banques capitalistes .... le simple intérêt quotidien suffirait pour apporter le bien-être qui manque.....

NE DONNEZ PAS D ARGENT

vous ne faites que le jeu des groupes financiers ... ceux qui vous déstabilisent, délocalisent, irakisent ....

Écrit par : xian | 06/01/2005

je passe ma vie à dire des monstruosités l'argent capitalisé auprès des "humanitaires" va faire grimper en flèche quelques banques capitalistes .... le simple intérêt quotidien suffirait pour apporter le bien-être qui manque.....

NE DONNEZ PAS D ARGENT

vous ne faites que le jeu des groupes financiers ... ceux qui vous déstabilisent, délocalisent, irakisent ....

Écrit par : xian | 06/01/2005

Cher Xian, je ne sais pas si tu dis des monstruosités mais en tout cas tu te répètes ;)
Penses-tu que nous ayions réellement le choix ? Les banques régissent notre quotidien : pas possible d'y échapper... Bien sûr que ces opérations leur seront profitables (frais de transfert ou de cartes de crédit) mais en gros, les sommes données étaient déjà sur des comptes bancaires... Sans doute assistera-t-on à une concentration mais l'essentiel est qu'une partie, la plus importante, arrive aux sinistrés, permette les actions humanitaires et favorise les possibilités de solidarité locale. Et puis, c'est peut-être aussi pour nous que nous le faisons, pour montrer qu'un deuil se partage et qu'il n'y a pas que des charognards dans le monde...
En fin de compte, sincèrement, penses-tu que les fonds qui seront débloqués auront une commune mesure avec les soldes, puisque c'est l'époque, ou avec les achats de Noël passé ? Tu as entendu comme moi que Banksys avait battu des records : ça se paie...
A bientôt ;)

Écrit par : Ubu | 06/01/2005

Ouf On a enfin droit à des commentaires un peu cons sur le blog d'Ubu, alors que jusqu'à présent tout le monde était plein d'avis pertinents. Ca change un peu (même le courrier des lecteurs des grands quotidiens répercutent des avis débiles alors...) Quant aux subjonctifs d'Ubu, il me semble qu'ils faiblissent (juste une petite taquinerie entre vieux potes). Et ta liste de liens, elle est géniale...

Écrit par : Paul | 06/01/2005

Humanitaire, compensations et monstruosités Cher Ubu,
Dans le sens de Xian (dont, en gros, je ne partage pas du tout, mais alors pas du tout) le point de vue:
Les agriculteurs flamands ont proposé de livrer leurs patates invendues... alors que seuls les touristes mangent ce légume dans la région... Dans un de mes commentaires, j'avais parlé de "compensations", je crois...
A nouveau, il faut dénoncer la "fausse charité", mais verser au 000-000012-12 (désolé, mais il y a des gens qui comprennent difficilement)!
Amitiés

Cher Xian:
Si tu n'aime pas quelque chose, n'en dégoûtes pas les autres.
En quoi les commissions sur transactions (prix de leur travail) des banques est-il plus ignoble que les appointements des travailleurs de l' "humanitaire"? Certains d'entre eux gagnent bien leur vie, tu sais!
Mais, pour des raisons "idéologiques" ("punir" les banques), laisser mourir ces pauvres gens est une monstruosité... que tu assumes même trois fois de suite!
Bonne journée

Écrit par : Armand | 06/01/2005

*** Moi, je m'interroge :
- Kouchner a parlé de "mondialisation de l'émotion". Doit-on s'en réjouir ou la craindre ?
- le rôle des médias est interpellant : on n'a vu, entendu que ça (c'est vrai que Noël est une période clame... cf "L'Etranger de Camus") et tout le monde se mobilise pour cette seule cause - gravissime, certes - en répétant "moi je donne parce que LES IMAGES m'ont marqué", "on ne peut rester indifférent à de telles IMAGES", etc.
PPDA a en outre fortement insisté sur le fait que les ONG voulaient DES SOUS et pas des dons en nature. Pugadas est ses invités sont d'ailleurs revenus sur le fait que ce n'était peut-être pas le rôle des médias de demander à ce que les gens donnent, mais bien les ONG elles-mêmes, fut-ce par le biais médiatique
- si les gens donnent pour l'Asie, ne donnent-ils pas moins pour les autres causes (Noël, c'est la période des dons...) ? Je voudrais bien voir les statistiques des Iles de Paix, d'Emmaüs, etc.
- un drame n'existe-t-il que quand l est relayé par les médias ?
- la mobilisation aurait-elle été si forte si l'on n'avait pas eu tant de ressortissants européens et US en vacances dans le bled et victimes ?
Bonne année, malgré tout !

Écrit par : La Fée Carambole | 06/01/2005

Merci Ubu (message codé) Merci Ubu,
Mais ce n'était pas nécessaire: il te suffisait de lire...
J'avais laissé tomber...
Amitiés

Écrit par : Armand | 06/01/2005

Grincement de dents Salut à vous mon Cousin,

Permettez moi d'abonder dans le sens d'un de vos habitués, le Sieur Armand, sur ses craintes au sujet des pédophiles (souhaitons en passant que le tsunami ait noyé plusieurs de ces pervers). Espérons que la catastrophe va un peu freiner le tourisme sexuel en Thaïlande, au Sri Lanka ou en Indonésie mais malheureusement les mercantis es tourisme proposent déjà des destinations de substitutions vers les Caraïbes.

Réagissons vivement contre les propos de la none Emmanuelle qui voudrait voir adopter des orphelins (et donc les déraciner !). Mais comme l'a souligné Kouchner, il faut mieux que ces enfants restent parmi les leurs et y reçoivent une éducation appropriée (ce sera le travail des ONG et des organisations onusiennes à long terme). Une vaste campagne d'adoption ne profiterait qu'à des organisations mafieuses qui contrôle plusieurs réseaux de trafic humain (de chaire humaine devrais je écrire).

Écrit par : Votre Cousin | 06/01/2005

Errata Lire "organisations mafieuses qui contrôlent"

Écrit par : Votre Cousin | 06/01/2005

Merci de votre passage Chère Fée,
Intéressantes questions : tu sais comme moi qu'un drame existe, à nos yeux, uniquement lorsque nous en sommes informés. J'avoue que je n'avais pas pensé au transfert de certains dons... On ignore ce qui fait jouer l'opinion publique : j'espère simplement que nos états n'agissent pas seulement en fonction de ses centres d'intérêts, même si je suis souvent sceptique à ce propos. Il y a les élans du coeur, qui me semblent justifiés, et il y a la nécessité d'un équilibre entre Nord et Sud, qui n'est pas encore dans les moeurs gouvernementales : on attend toujours la concrétisation de l'augmentation de la coopération au développement. Si la catastrophe avait seulement suscité une prise de conscience durable...

Cher Armand,
J'avoue que j'ai tendance à être anticlérical : j'ai horreur de toutes les chapelles ! Ce fut un plaisir ;)

Cher Cousin,
Il ne manquera jamais de tours opérateurs pour vanter les "hôtesses accueillantes et compréhensives" ou de gouvernements locaux pour tout accepter en échange de devises... Le principe étant de cantonner cela à certains pays, peu importe lesquels : comme on range la prostitution dans certains quartiers, en sachant très bien que beaucoup de jeunes femmes y sont contraintes par des négriers. Les viols peuvent exister si personne ne peut les voir.
Pour l'adoption, le problème est sans doute différent : on parlera peut-être d'une certaine inconscience de ceux qui veulent fournir une aide sincère...

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 06/01/2005

Des êtres humains ne devraient pas être vendus sur catalogue Cher Ubu,
Une chose que j'ai apprise par une télévision étrangère (et que tu ignores donc): les négriers de l'adoption (je n'ai pas parlé de la prostitution qui est encore pire) vendent littéralement des enfants sur catalogue, comme des animaux...
Et on s'étonne que ces enfants recherchent leurs racines plus tard!
Amitiés
P.S. Je n'ai toujours pas compris ce que Mehmet me reproche exactement... J'espère qu'il me le dira un jour!

Écrit par : Armand | 06/01/2005

I had a dream je me suis prise à imaginer que nous donnions tous, chaque année, 10 euros en faveur des SDF qui gèlent au coin de la rue, là, juste à côté...

Écrit par : fun. | 07/01/2005

bonjour. je suis à la bourre...je repasse.

Écrit par : Tony | 07/01/2005

environ 220.000 actes en Belgique jusqu'à présent 000-0000012-12.
Pour le reste, ne serait-ce pas utile qu'une pression s'exerce internationalement pour qu'on mette réellement en place les moyens de prévenir ces catastrophes? Quelqu'un aurait-il connaissance d'actions en ce sens?

Écrit par : deborah | 07/01/2005

Merci de votre passage Pas trop la forme pour un nouveau post : ça viendra mais faudra attendre ;)
Cher Armand,
Les catalogues servent aussi aux agences matrimoniales, aux clubs de rencontre, aux profils sur MSN, etc. Ils définissent bien ce que l'on cherche : pas un individu mais un objet. Et je n'évoquerai pas non plus le reste, dans ce culte au consumérisme sous toutes ses formes...

Chère Fun,
Je suis d'accord avec toi mais l'idéal serait que notre système de solidarité fonctionne réellement, ce qui serait une bonne manière d'éviter les fraudeurs (il y en a aussi) et serait plus efficace qu'une charité, même organisée. Mais, par défaut, pourquoi ne pas lutter contre les situations urgentes individuellemnt ?

Cher Tony,
Ravi d'apprendre que tu repasses ;) N'oublie pas d'utiliser de l'amidon en spray : ça aide. ;)) Mais, vu ce que tu nous a dévoilé de ton périple, je m'étonne : on repasse les maillots de bain ? :)))

Chère Deborah,
Je n'ai pas connaissance d'actions de prévention concertée mais j'ai entendu un expert expliqué qu'a priori, cela nécessitait une mise en réseau des instruments de repérage de la région. Le problème, c'est que la province touchée en Indonésie est considérée comme une zone de rebelles, que plusieur régions indiennes sont des zones militaires, etc. Apparemment, on préfère davantage la guéguerre à la prévention des risques majeurs...

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 07/01/2005

Les commentaires sont fermés.