29/06/2005

Sarkozite prolongée...

Nicolas Sarkozy est un grand ministre de l'Intérieur. Perché sur ses talonnettes de redresseur de tort, il va procéder aux nettoyages qui s'imposent sous l'oeil empressé des caméras. Il va nettoyer les bâtiments, les voyous, les clandestins : il reste à espérer que les habitants des Quatre Mille ne soient pas submergés par cette lame de fond d'intérêt que n'ont pas éprouvé les ministres précédents. Ah les Chevènement, Vaillant, Sarkozy et Villepin ! Euh... j'ai cru voir un Sarkozy dans la liste : ce doit être une erreur ? Il est impossible que le plus grand flic de France n'ait pas fait ce qu'il avait promis à l'époque. Ou alors il n'a pas l'habitude du nettoyage : il est vrai que son parti, avant la rénovation de son nom, se spécialisait plutôt dans le blanchiment des factures. Mais c'était une autre époque : les éternels retours des mêmes politiques datent toujours d'une autre époque...
 
Nicolas Sarkozy est un grand justicier. Haussé sur son courage et ses amitions, il accuse le juge qui a libéré le criminel, menace de sanctions, tempête sur ces organes judicaires irresponsables qui livrent les populations paisibles aux criminels récidivistes. Il est vrai qu'il n'aurait jamais voté la loi qui instaure ces mises en liberté conditionnelle. Ah, on m'apprend qu'il était député à l'époque et qu'il a voté la loi en question : nous croirons donc qu'un ministère boulverse la perspective. Et puis, la séparation des pouvoirs d'un état démocratique est une idée ancienne, périmée. Le droit pénal aussi.
 
Nicolas Sarkozy est un grand politicien. Il aime les médias : lorsqu'il peut y plastronner... Il les accuse d'incursion dans sa vie privée peu de temps après avoir organisé des séances de pose en famille. Il les appelle à la rescousse de ses opérations policières, allant même jusqu'à leur livrer des scoops qui retombent comme des soufflés mal préparés. Comme tant d'autres avant lui, il préfère la communication à l'action politique. Il est un politicien comme les autres, qui joue peut-être un peu mieux mais rien de plus.
 
Nicolas Sarkozy est un convaincu. Tour à tour allié de Balladur et de Pasqua, il n'a cessé de proclamer sa conviction d'être le meilleur d'entre eux. Comme Juppé, peut-être finira-t-il professeur au Canada... Peut-être qu'à force d'adopter des tics populistes, il finira par accéder au poste qu'il convoite : orateur circulaire. On veut être Le Cid : on se retrouve Tartuffe
 
Sarkozy est un grand homme : pour notre époque seulement...  C'est là tout son drame.

22:02 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

Saint Louis rendait bien justice sous un chêne... Cher Ubu,
Une suggestion: Offrir à ton amu Sarco un grand chêne pour qu'il puisse, avec son amie Lizin, autre spécialiste du mélange des pouvoirs, exercer "sa" justice personnelle... Puisque rendre justice est l'apanage des saints, je propose qu'ils soient surnommés respectivement Saint Marc (produit de nettoyage) et Sainte Nitouche...
La justice est imparfaite, mais le monde politique est pourri...
Est-il préférable d'être mal jugé dans trois ans ou de bénéficier d'une justice expéditive despotique politicienne?
Amitiés.

Écrit par : Armand | 29/06/2005

Cher Armand, Il y a des juges qui délirent : le procès d'Outreau l'a montré. Mais l'irrespect de la séparation des pouvoirs est dangereux : cela créearait en effet un despotisme permanent. Quand en plus le bilan qui sert de prétexte à ces prétendues actions n'est pas à la hauteur, le constat d'échec est patent. Pour Lizin, qui est juste ridicule, comme pour Sarkozy, qui en plus est dangereux...
Amitiés.

Écrit par : Ubu | 29/06/2005

nicolas Sarkozy est un homme dangereux, sans autre ambition que récolter des voix douteuses à coup de démagogie odieuse.
bien vu, comme toujours, m'sieur Ubu.

Écrit par : fun | 29/06/2005

et oui dangereux ces espèces de chevaliers blancs! le populisme de ce mec est à faire vomir, mais risque de drainer une masse par un discours simpliste et simplet. Avec Le Pen, on sait au moins à qui on a à faire, avec Sarkozy, cow-boy, c'est autre chose. mais j'ai confiance. En politique les étoiles d'un moment sont toujours filantes!

Écrit par : mik | 29/06/2005

*** Mais pas du tout! Il y a ceux qui ont compris, et ceux qui refusent de comprendre! Nicolas, lui, au moins, a compris... il est tout-à-fait normal, une fois que l'on sait, et que l'on sait qu'on ne peut avoir tort, de développer des lignes de conduite extrêment dures, comme un battait les gosses il y a 100 ans quand, par réflexe de liberté, ils se permettaient l'entrave à l'éducation! La séparation des pouvoirs? Nous savons tous que de pouvoir, il n'y en a qu'un! Bien hypocrites sont ceux qui le nient! Sarko, lui, il est droit dans ses bottes! et on le voit, dans ses discours, que ce n'est pas avec la plèbe qu'il converse, mais avec Dieu lui-même! Il est temps d'en finir avec ces freins à la rationalisation! Il est temps que les Français comprennent qu'ils ne tirent la dignité de leur existence que dans et par la république! Nettoyons! Nettoyons! Stop aux freins à l'économie et à la morale!
ps. pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore, inversez chaque proposition!

Écrit par : gorgo | 30/06/2005

Sarkosy On passe peut-être à côté d'un problème fondamental dont le cas Sarkosy n'est qu'une des maifestations. Quand je crains comme Cassandre, on me rit au nez : cette époque est révolue, mon bon Monsieur ! Mouais, mais il faudra que l'on m'explique comment on retrouve un Le Pen au 2ème tour d'une élection présidentielle, qu'un traité constitutionnel soit rejeté grâce à une campagne xénophobe et nationaliste, qu'un Sarkosy soit mollement contredit lorsqu'il tient des propos incendiaires et provocateurs, ...
Tout cela sent le soufre !

Écrit par : rhadamanthe | 30/06/2005

bof et autres m'enfin .... le chapeau du nain de jardin doit rougir de plaisir, en parler et en parler encore ne donne pas un nouvel essor... cessons de chercher des grands hommes derrière des politiques professionnels, ils sont payés au mois, ils rêvent d'appartements et de chaussettes chinoises...
ils n'ont rien d'inquiétants, ils frissoneront à l'automne, disparaîtrons aux premières vagues frileuses ....

Écrit par : xian | 30/06/2005

non m'sieu, je le ferai plus je voulais dire disparaîtront, mais ce sont les vacances, n'est ce pas ....pas facile d'écrire les pieds dans l'eau surtout quand il y a de l'eau dans le gaz ...

Écrit par : xian | 30/06/2005

... Sans oublier le frèrot de Sarko, futur grand patron des patrons français! Le pire, c'est que les ultralibéraux ne le trouvent pas encore assez à droite!!
Au fait, Ubu, on demande quand on emprunte des photos d'illustration :)))

Écrit par : Serge | 30/06/2005

Au fait, bravo pour ton nettoyage de liens blogiens! On respire mieux :))

Écrit par : Serge (toujours) | 30/06/2005

Le plaisir de vous lire! Merci UBU,ton lessivage m'a laissé en bonne place.Je me délecte à la lecture de cette
foire d'empoigne.Petite question:n'y a-t-il que la classe politique qui soit pourrie?
Moi j'ai acheté des fraises chez mon marchand préféré et j'ai du en jeter la moitié,POURRIES.
A bientôt frère UBU.

Écrit par : DUKE | 30/06/2005

Lizin et ses fantasmes. Cher Ubu,
Au sujet de mon commentaire, je pense que si Madame Lizin est juste ridicule, c'est parce qu'elle ne détient que des miettes de pouvoir...
L'ambition d'interférer sur la justice des deux personnages est semblable, seule les possibilités matérielles diffèrent: avec une toute petite catapulte on ne peut pas abattre des gros avions de ligne, même si on a très envie...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 30/06/2005

Lien Cher Ubu,
Merci de m'avoir mis en lien... (j'ai regardé après avoir lu le commentaire de Serge).
Je ne peux, hélas, pas te rendre la pareille (trop compliqué pour moi!), les liens sont ceux offerts par Blogspot et ils ont oublié de te mettre...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 30/06/2005

...
On a les représentants "con" mérite.

Bon W-E Ubu ;-)

P.s. on n'est pas mieux servi ici peut-être moins nauséabond... en surface
Le nettoyage "sécuritaire" à encore de beaux jours devant lui.

une petite moustache sommeille-elle en chacun de nous ?

Écrit par : jlc | 01/07/2005

... Je passe juste pour te saluer...

J'aime assez Nicolas
;-)

Écrit par : Fléa... | 01/07/2005

Bonjour ;) Chère Fun,
Il instaure surtout un retour au populisme cher aux années 30 : sinon, il n'est qu'une dérive de l'électoralisme, pas une aberration. Ce qui le rend dangereux.

Cher Mik,
C'est peut-être son exposition médiatique qui le perdra : mais l'individu est malin, il parvient à profiter même des situations qui le rendent instable. A part son opération de nettoyage révélée à la presse, qui le rend proprement ridicule et remet en cause son efficacité... Le plus écoeurant, c'est ce côté charognard : au départ, un enfant est mort aux Quatre Mille...

Cher Gorgo,
Jolie synthèse ! ;) Dans l'ordre moral, il n'y a pas de morale, rien que de l'ordre : et l'ordre ne lutte que contre les symptômes d'une maladie, pas contre la maladie elle-même. Au fond, la popularité de Sarkozy n'est qu'un thermomètre : même pas un placebo... Comme Pasqua dans les années 80 ;)

Cher Rhadamanthe,
Le risque de la démocratie, c'est que les citoyens oublient les difficultés qu'elle a connues pour s'imposer. Effectivement, on peut craindre de s'en souvenir au bruit qu'elle ferait en partant. J'espère que les autres corps constitués remettront les choses à leur place : la magistrature a quand même réagi et certains politiciens, y compris de l'UMP, également. Par contre, les sondés... La communication fait le politique, comme dans les années 30 : une bonne interrogation sur la mâturité de notre réflexion politique...

Cher Xian,
Mine de rien, ça fait quinze ans que l'on attend sa disparition : malgré quelques traversées du désert, il est toujours de retour. Et c'est moi qui me sens vieillir ;)

Cher Serge,
Et oui, le frère au Medef, Guillaume, si je me souviens bien... Bien vu, Serge. Bote que s'ils sont tous aussi efficaces dans la famille, cela explique la situation désastreuse de l'économie française : la baisse des revenus des ménages, par exemple, que le Baron ne voulait même pas reconnaître... Quant aux liens, c'est juste que je voulais passer à autre chose : si tu regardes attentivement, d'autres ont disparu également... En fait, ce sont plutôt certains commentateurs, très ennuyeux, qui me lassaient dans le cas de Bruxelles-ma-ville. Mais je n'ai jamais dit que je n'y passerais plus ;)

Cher Duke,
On recherche le marchand de Sarkozy pour lui remballer sa marchandise avariée : si quelqu'un pouvait donner les références du fabricant... Un bel exemple des aléas de la traçabilité ;)

Cher Armand,
M'âme Lizin a toujours été une emmerdeuse : mais je l'ai parfois trouvée sympathique. Il y a longtemps... Pour les liens, ne t'inquiète pas : je pense que je connais à peu près tous tes commentateurs assidus ;)

Cher JLC,
Personnellement, je suis barbu : aucune chance pour que ma moustache se réveille ;) Sinon, il y a effectivement des discours qui visent à l'élégance mais se montrent aussi nauséabonds que ceux de Sarko : pensons par exemple au nombre de couvre-feux qui se répandent dans les communes. Heureusement qu'il y a l'espace Shengen : dommage qu'il s'arrête à certaines heures au seuil de certaines communes...

Chère Fléa,
Grmf, grmf et regrmf ! Heureusement que je t'aime bien ;) Je vais me dire que tu parles de Nicolas II, de Nicolas Sirkis ou de Nicolas, le marchand de vin ou le jardinier ;) A moins que Saint-Nicolas ? ;)))

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 04/07/2005

Les commentaires sont fermés.