06/08/2005

Panne d'idée...

Les vacances m'auraient-elles causé de sérieux dégâts ? TF1 aurait-elle disposé de l'espace disponible de mon cerveau ? Mon état végétatif, habituel en vacances, m'aurait-il réellement transformé en plante en pot, noyée sous les litres de flotte qu'un ciel prodigue nous offrit en villégiature ?
 
J'avais troqué l'air enfumé de la ville et de mon tabac pour l'air pur d'une sortie d'autoroute, de vieilles cheminées des restes de la sidérurgie wallonne que j'inspirais à pleins poumons lorsque un rayon de soleil timide osait s'aventurer sur le jardinet tandis que je fumais une cigarette - on ne se refait pas - de bon tabac, histoire de contribuer à la pollution locale, non mais...
 
Des vacances tranquilles, en somme. Le téléphage repenti que je suis s'est aventuré une fois de plus au hasard d'émissions toujours plus réalistes, puisqu'aucun comédien ne pourrait jouer aussi mal, de reconstitutions dramatiques de l'histoire ou de films multidiffusés. Rappelons à ce sujet la règle du film de télévision : la somme de ses diffusions est inversement proportionnelle à sa qualité, à l'exception notable d'Arte si on a le rythme du hibou effarouché par les rythmes de sommeil normaux. Quant aux actualités, que dire sinon que les attentats, les guerres ou les catastrophes produisent leurs inévitables feuilletons, rarement avec finesse, pour autant que les images soient explicites.
 
Quelques lectures aussi, profitables, du moins je l'espère. Je suppose que personne ne trouvera transcendante l'histoire de la littérature française mais les vacances servent aussi à des mises au point culturelles. D'autres lectures, touchant au domaine scientifique, s'avérèrent plus délassantes et intéressantes : j'y reviendrai sûrement.
 
De l'exercice également : le téléviseur étant dépourvu de toute télécommande, je me suis astreint à me lever pour changer de chaîne à chaque écran publicitaire. Manifestement, les chaînes songent à notre santé : j'ai donc essayé d'échapper aux yaourts, aux Oméga 3 (sans doute la suite du 1 et du 2 ?) et aux autres promotions de sonneries de GSM qui nous promettent un univers idyllique. J'ai tout compris : vissé à mon portable, je menais la guerre au cholestérol, armé de tous mes yaourts tandis qu'un amas de barquettes de margarine allégée me protégeait, forteresse inexpugnable.
 
Sinon, j'ai bien dormi.  

15:29 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Pas d'espoir: nature humaine "unrecoverable". Cher Ubu,
La télévision, je ne la regarde presque plus, car elle devient de plus en plus colorée politiquement et, surtout, simplificatrice, en occultant tout ce qui va à l'encontre des "idées" à distiller...
Dans les blogs politiques, c'est devenu une caricature: certains blogs de gauche et de droite n'ont qu'insultes pour "Bush et sa clique " ou "que ce sont les lois du marché qui imposent les inégalités".
Les cloportes sont rois, les armes non conventionnelles d'actualité...
Et pendant ce temps, les malheureux du tiers monde crèvent de faim... en attendant une bataille des éperons d'or mondiale!
Tu vois que, moi aussi, je sais être lyrique quand le dégoût prend le dessus.
Amitiés.

Écrit par : Armand | 06/08/2005

Nous non plus La télévision est sortie depuis longtemps de notre vie. Quelle ouverture sur le monde depuis. Un paradoxe pourtant. Une vue bien sombre sur tes vacances, cher Ubu. Cela dit, pourquoi cet avis négatif si répandu sur la littérature française ? Probablement un traumatisme du au peu d'enthousiaisme ou au manque de didactique de la majorité des professeurs de poésie et rhéto ? Amitiés.

Écrit par : Brice Depasse | 06/08/2005

... Pas trop tôt, tu nous manquais! J'espère que tu en as profité pour rattraper tes lectures en retard, notamment mes deux romans! :)

Écrit par : aldagor | 06/08/2005

Merci de votre passage ;) Cher Armand,
J'avouerais presque , honte sur moi, un certain plaisir d'avoir vu quelques films et émissions. En fait, il y a moyen de trouver son bonheur en télé sur les chaînes généralistes : et puis, il y a toujours Arte. Je dois dire que, plus que les émissions de divertissement, ce sont les journaux qui m'ont de plus en plus déçu : toujours ce plaisir de l'anecdote épinglée en actualité. Pendant ce temps, le monde crève, effectivement. Une solution pour les politiciens qui n'ont rien à dire : puisque les hommes politiques se croient toujours en campagne, pourquoi ne pas leur comptabiliser le temps de parole entre deux échéances électorales ? Ils essaieraient peut-être enfin de passer à l'essentiel. Quant aux blogs qui ne traitent que de politique, ils m'ennuient : ils tiennent du catalogue d'éditoriaux complétés par les courriers des lecteurs. Résumons-nous à des lectures courtoises mais sporadiques...
Amitiés

Cher Brice,
Je retrouve la télé comme un vieux copain, avec le plaisir de la nostalgie : et puis, les défauts remontent à la surface, luisants de leurs écailles cathodiques. Et ces vagues étincelles font oublier, pour quelques instants, le reste. Quant la littérature française, j'émettais un avis négatif sur l'un ou l'autre ouvrage historique (paru en Garnier-Flammarion) qui était manifestement écrit dans un style ennuyeux et académique : seul celui de Michel Décaudin sur la modernité m'a "botté". C'était d'autant plus étonnant que les ouvrages de deux chroniqueurs scientifiques que j'ai eu le plaisir de lire étaient, eux, passionnants. Etonnant, non ? Pour le problème de la littérature elle-même, j'avoue que je préfère les auteurs européens ou américains : pas mal de romans français préfèrent les effets de style pompeux à la qualité d'intrigue. Sauf pour les auteurs de Minuit, çela me dérange. Au fond, puisque tout un monde de livre s'offre à moi, pourquoi me restreindrais-je à une région dont les charmes me déçoivent souvent ?
Amitiés

Cher Serge,
Pas de bol : c'était un mois consacré aux essais littéraires et scientifiques, plus quelques manuels philosophiques pour faire bon poids ;) Dès que l'occasion se présentera, c'est promis ;)
Amitiés.

Écrit par : Ubu | 07/08/2005

Visite de courtoisie (enfin, presque) ! Cher Ubu,
Les vacances t'auraient-elles assagi pour la politique: commencerais-tu à devenir un peu raisonnable: rien ni personne n'est tout à fait bon ni tous à fait mauvais... Sauf Céline, bien sûr! (GRMPF, grmpf...)
Voilà, je viens de gâcher méchamment (et exprès) ta rentrée!
Au fait, j'ai placé un compteur (rien qu'un compteur): j'ai trouvé quelque chose d'installable sans même devoir donner d'E-Mail ou codes compliqués...
J'ai donné l'adresse du blog et reçu en échange une ligne de codes HTML à placer où je voulais dans le "brol" du blog. Il est à peu près juste: j'ai constaté que je ne le faisais évoluer que quand je m'étais déconnecté entre temps...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 07/08/2005

... des vacances comme je les aime à ne rien faire... fait de faux aventuriers et de faux fiancés... :-)

Écrit par : carpe diem | 07/08/2005

Merci de votre passage, le retour ;) Cher Armand,
Je ne suis pas plus sage : je ne le serai jamais ;)) Pour Céline, les choses sont complexes : il s'était lié d'amitié avec un jeune auteur juif après la guerre et lui envoyait des lettres très chaleureuses pour lui expliquer comment emmerder Gallimard. Le personnage n'est pas monolithique, comme tu le vois. Donc, pas Grmf ! Pour le reste, je maintiens ;)) La politique, comme l'économie, n'est qu'un moyen, pas un but en soi. Quant aux blogs exclusivement politiques, ils me font penser aux chapelles : des courants d'air, des places réservées aux convaincus et puis rien... Comme si les rites et les discours privaient les idées de toute substance...
Amitiés.

Cher Carpe Diem,
N'oublie pas les faux frais ;))

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 07/08/2005

Bush, l'humoriste. Cher Ubu,
Je vais te prouver que Bush n'est pas tout à fait mauvais!
En avalant de travers son fameux bretzel, il a fait rire le monde entier.
Es-tu convaincu? Je t'affirme qu'il l'a fait exprès pour faire diversion de sa politique en Irak!
J'aime te faire marcher... C'est dans mon caractère et je sais que tu ris de mes petits tours qui ne sont jamais (très) méchants...
Au fait, tu devrais visiter ma nouvelle amie Sel (une archiviste) qui est très cultivée... ( http://www.20six.fr/sel-)
Amitiés.

Écrit par : Armand | 07/08/2005

Cher Armand, Je ne vais quand même pas affirmer mon soutien aux bretzels libres ? ;)))) Si encore il s'était étouffé avec un falafel... J'iarai voir ton amie blogueuse dès que possible ;)
A bientôt

Écrit par : Ubu | 07/08/2005

Les commentaires sont fermés.