08/09/2005

En bref...

  • Je reste fidèle à mes convictions, jusqu'à m'en moquer : c'est ma manière de les apprécier sans jamais m'y soumettre. Je me méfie de mon avis dès qu'il s'impose à moi comme une autorité : je me donnerais bien l'ordre de me taire. Mais comme j'obéis rarement aux ordres qu'on me donne...

 

  • On peut se battre pour des idéaux, pour des principes : la justice, la liberté, l'égalité, le respect des différences, la tolérance, l'amour de la vie sont les balises de nos voyages, ceux qui nous mènent ailleurs, au-delà de notre petit territoire intime. Certains se battent aussi pour trouver une bonne raison de continuer à se battre.
 
  • Les héros se forgent une légende : on a les loisirs qu'on peut.

 

  • PIB, IDH, croissance : des chiffres, des classements, comme si la vie était une compétition, comme s'il fallait se rappeler que l'on vient d'un spermatozoïde qui aurait gagné la course. J'imagine le mien paresseux, indolent, attendant que le paysage change pour faire le pas de trop, sans se soucier de conclure, au petit hasard la chance.

 

  • Comme on ne peut raconter et vivre en même temps, prétendre comprendre la réalité, c'est la trahir. Si les mots peuvent aussi évoquer tout ce qui est absent, ils ne pourront jamais qu'effleurer ce qui est là.

 

  • "Je me tue à vous le dire." Faites...

 

  • Tantôt on prête le dos, tantôt on donne le lacs.

 

  • Tendance politique ? Ambidextre.

 

05:15 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

on s'armandise ? on citationne ...

Écrit par : xian | 08/09/2005

prétendre comprendre la réalité c'est la trahir; car comme disait ce bon vieux Zapp, tout décodage est un encodage.
belle journée, Ubu!

Écrit par : fun | 08/09/2005

Je me tue à le dire... Et le spermatozoïde disait en regardant passer les copains,
pris dans les lacs de leur impatience et effort vains :
le bonheur est dans le vagin !

Écrit par : rhadamanthe | 08/09/2005

Multitâches et taches sur la nappe blanche... Cher Xian,
Pas tout à fait exact: les auteurs de mes citations sont connus et dignes d'être cités... ;) ;) ;)

Cher Ubu,
Une de tes citations: "on ne peut raconter et vivre" me fait penser à un principe très important en physique. Il n'est pas possible de mesurer un phénomène sans le perturber. Ce fut la base de bien des théories compliquées comme celle de la mécanique quantique par exemple...
C'est tellement général qu'applicable à la politique: savais-tu que Bush, par exemple, ne peut pas parler et marcher en même temps... et Armand rester sérieux cinq minutes en commentant Ubu!
Amitiés.

Écrit par : Armand | 08/09/2005

... j'aime pas trop ce genre de "résumés" personnellement, mais bon, étant maso, je m'y prête parfois!

Écrit par : aldagor | 08/09/2005

Ne vois-tu rien venir ? Faudrait prendre la température d'Armand !
Non, pas dans le c... le thermomètre. Ca le perturbe !
Il frétille et chante à tue-tête "je m'appelle Serge..."

Écrit par : rhadamanthe | 08/09/2005

*** Et vivent ces moinent boudhistes qui passent des mois à créer une oeuvre picturale avec des grains de sables colorés et qui, au moment d'y placer les derniers, balaient l'oeuvre...
Et vivent les nomades modernes qui se dépêchent, lorsqu'ils sentent qu'un lieu pourrait trop leur plaire, de plier bagage, et de garder leur liberté...
Et vivent les idéalistes qui préfèrent chasser la chimère qu'espérer ferrer un gros poisson
Et vive ce philosophe qui démontra que la plus grande illusion est de voir dans le monde des lois absolues, alors que, comme le souligne Armand pour le domaine de la physique), on ne peut connaître une chose sans en faire un phénomène, sans ne pas la connaître...
voguons dans le flou, qui est toujours plus réel que les rails dorés de nos guides intéressés...

Écrit par : gorgo | 08/09/2005

fais gaffe ton spermazotoidez file au zof

Écrit par : T2 | 08/09/2005

Bonjour ;) Cher Xian,
Nan : on fait dans le bref ;)) Ces idées ne sont sûrement pas originales mais les textes sont de moi.

Chère Fun,
Jolie formule ! Bon courage à celui qui m'encoderait ;)))

CHer Rhadamanthe,
Et après, l'homme cherche souvent à remonter à la source ;))

Cher Armand,
Pas de citation mais des réminiscences, sans doute ;) Ce que tu cites est aussi une base de l'existentialisme sartrien, qui prétend que la vie n'est faite que d'actes, sans cohérence, et que le récit de ces actes n'est qu'une structure superficielle, ou encore justifie l'interventionnisme sociologique de Bourdieu : comme quoi une même idée trouve des applications très différentes ;) Bush mâche-t-il ses bretzels en marchant ? ;)

Cher Serge,
"Fais-moi mal" me dis-je parfois. Et je me refuse toujours à accéder à ces caprices-là ;)

Cher Rhadamanthe,
Pas tout compris sur ce coup-là ???

Cher Gorgo,
Juste la différence entre nos limites et nos repères : les premières nous enferment, les seconds nous entraînent sur d'autres rives ;)

Cher T2,
Mais il file doux ;))

Écrit par : Ubu | 09/09/2005

Citation "Ce qu'il y a de bien dans le fait de vieillir c'est qu'on n'est pas déjà mort" Jean d'Ormesson.

Écrit par : Brice Depasse | 10/09/2005

Cher Brice, Je préfère "La mort est un manque de savoir-vivre" de je ne sais plus qui ;)
En fait, je n'aime pas D'Ormesson non plus : trop cultureux et apprêté à mon goût ! Et très mondain... Juste charmant, sans plus mais ses livres... beaucoup de pages pour rien ;)
A bientôt

Écrit par : Ubu | 10/09/2005

les goûts... La douane de mer est un des meilleurs livres que j'ai lu... de Jean Lefevre d'Ormesson...
Beaucoup de pages, c'est vrai, il aime bien la tchatche le bon Jean.
Il ouvre des paranthèses de plusieurs pages et les referme merveilleusement... unique. Mais faut avoir le temps, se dire qu'on est face à un vieil oncle qui aime raconter sa vie, excité par l'idée que la vie est ... SI COURTE!!!
Minghia quand j'y pense!

Écrit par : 1789 | 14/09/2005

Les commentaires sont fermés.