11/09/2005

Houellebecq

Je vais vraiment finir par me rechercher la possiblité d'une île, loin, très loin, isolée et sous le soleil. J'y lirai Philip K. Dick, Don Delillo, Brautigan ou Toussaint, Oster et Chevillard pour me rappeler que la littérature n'est pas que de la stratégie médiatique.

22:27 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

... Brautigan... Oooooh oui!

Écrit par : F. | 12/09/2005

Cher Ubu... ...merci pour votre reponse...et escusez le retard de ma reponse.
Personnellement, je ne suis pas un "intellectuel/politicien" et ne pense pas detenir des reponses sur tout...mais je suis vraiment decu de la direction que prend l'enseignement et les formations sont pour moi de la poudre aux yeux.

Bien a vous.

Écrit par : item | 12/09/2005

Mon cher UBU....... .......je sais que ces phrases tu ne les a pas dites,mais ce dont je suis certain c'est que
tu aurais pu les penser.Avoue vieille canaille.
amitiés

Écrit par : DUKE | 12/09/2005

Errare...... Ajoute un s à mon a STP. mon clavier a zippé.

Écrit par : DUKE | 12/09/2005

Bonjour matinal ;)) Longtemps, je me suis levé de bonne heure ;)

Cher F.,
Et oui ! ;) Je suis toujours étonné que l'on nous parle tellement de rentrée littéraire alors qu'il y a des romanciers qui ne sortiront jamais de la littérature, parce qu'ils n'étaient pas des phénomènes de mode. Alors, la librairie qui se paie l'intégrale de Hoeullebecq, d'Amélie Nothomb ou qui exhibe l'un ou l'autre phénomène littéraire (un peu comme l'âne de Dorgelès, qui peignait avec sa queue !) n'a ma sympathie que si elle propose au moins les ouvrages du bon Roi Richard à ses lecteurs qui ont envie de lire pour leur propre plaisir ;)

Cher Item,
Je ne suis pas politicien non plus, Dieu m'en préserve ! Et comme il n'existe pas ;) Et je ne suis pas un intellectuel non plus : il se trouve simplement que je suis un rien contraint de m'informer sur ce type de sujet. j'aime savoir ce que l'on veut faire de mon métier. Votre avis (faudrait se tutoyer, à un moment ;)) me semble justifié parce que l'orientation actuelle de l'enseignement me semble dériver dans des eaux stagnantes : on préfère l'idée de former des "abrutis compétents" (pour reprendre une expression de je-ne-sais-plus-qui) au lieu de fournir les repères d'un épanouissement personnel. Le pire étant que l'on présente cette attitude comme une avancée...
Bien à vous ;)

Cher Duke,
En fait, je râle de ne pas te l'avoir dit : la formule est juste et jolie ;))

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 12/09/2005

Hôtel Cher Ubu,
Dans lequel des deux hôtels comptes-tu loger? Celui de 12 étages ou le plus petit qui n'en comporte que six?
Les chambres les plus grandes se trouvent dans les étages inférieurs du "grand hôtel", mais il y a davantage de passage: l'étroitesse des lieux fait que les habitants des étages supérieurs doivent traverser les chambres de étages inférieurs pour gagner leur lit...
Amitiés.
P.S. L'absence de cafés sur l'île t'évitera de toutes façons des vômissures de fêtards sur ton lit...

Écrit par : Armand | 12/09/2005

... A propos de la littérature, croyez-moi quand je vous dis que ce qui manque le plus aux journalistes, c'est de la curiosité. En fait, ils ne parviennent pas à assimiler l'idée qu'ils pourraient ne pas connaître un bon auteur et donc, ne lisent que très rarement les nouveaux venus. Ce qui explique la présence en masse des romans fraîchement sortis chez Pèle-Mèle. En fait, il s'agit de "services de presse" que cerains journalistes n'ouvrent pas et revendent directement chez pèle-mèle et autres...
Mais ce n'est pas grave, car quand on écrit un roman, l'important est qu'il soit lu par les gens qui comptent et non pas par ceux qui comptent (si vous voyez la nuance...)

Écrit par : aldagor | 12/09/2005

ah ouf merçi Je me sentais profondément anormale de lire "il pleut ds ma maison "de Paul Willems,du Marcel Thyri, du Butor, ou du Youcenar de derrière le fagots plutôt que du Nothombes ou du Ou-est-le-bec Van cauwelaert....oukeséjencor davinci. Même s'ils doivent gagner leur vie...

Écrit par : Epicure | 12/09/2005

Vlouchhhhh ! Cher Armand,
Tout en haut : pour me mettre à l'abri des embruns. J'espère qu'il n'y a pas de parlophone : sinon, huile bouillante sur les visiteurs pas virtuels ! ;))

Cher Serge,
Je confirme pour les services de presse pas lu : j'ai mes habitudes chez un bouquiniste qui ne faisait pratiquement que cela, du côté de la galerie Bortier. Et certains magasins de musique du centre-ville connaissent le même genre de fournisseur.... Mais je me demande vraiment s'il est sain de sortir plus de 600 livres en 1 mois : ce sera forcément casse-gueule pour 90% d'entre eux...

Chère Epicure,
Ah, "Les nouvelles du grand possible" i ;)) En fait, on peut toujours lire hors de l'actualité : il suffit d'éviter les tables de nouveautés et d'attendre un peu pour voir ce que les rayons réservent. Aimerait-on écouter un album avec des parasites ? Moi non plus, je n'aime pas lire avec les trompettes de la renommée qui m'écorchent les oreilles : même si ce sont parfois les mêmes livres. C'est peut-être pour cela que j'avais apprécié "Les particules élémentaires" ;)

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 13/09/2005

d'ailleurs... Je vous conseille de lire l'excellent "Au secours, Houellebecq revient!" d'Eric Naulleau.
Pour un coup d'oeil: http:nettoyage.skynetblogs.be
ou:
http://www.evene.fr/livres/livre/eric-naulleau-au-secours-houellebecq-revient--15711.php

Écrit par : the devil itg | 13/09/2005

Bof tout ce cirque n'est jamais qu'"insoutenable légèreté de l'être"

Écrit par : deborah | 14/09/2005

Les commentaires sont fermés.