24/09/2005

Délit

Il exhibait ses opinions.

 Il fut donc arrêté pour port d'arme prohibée.

 

Il assénait ses convictions

d'un grand coup

sur un adversaire au crâne fragile.

Il fut donc arrêté pour homicide.

 

On l'exécuta en place publique.

Ses opinions furent donc à jamais arrêtées.

16:53 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Ouiii ! J'aime ce genre de littérature ! Court, précis et fait réfléchir.
Quant à ma cuisinière, elle sert beaucoup ces temps-ci. Je ne sais plus où mettre les têtes...
Amitiés.

Écrit par : rhadamanthe | 24/09/2005

Alerte, attentats possibles! Ce brave homme avait toujours sur lui ce qu'il faut pour faire un attentat à la pudeur.
Fallait-il aussi l'arrêter?
N'eut-il été préférable de n'agir qu'après commencement d'exécution du délit?
Amitiés.

Écrit par : Armand | 24/09/2005

Jupiler avait tout compris Arrêter le Temps( les hommes savent pourquoi!)

Écrit par : T2 | 24/09/2005

Bonsoir, opnieuw ;) Cher Rhadamanthe,
Voudrais-tu entendre que les précédents étaient trop longs et confus ? :))))
Pour les têtes, du moment que tu ne perds pas la tienne... Au congélateur, pour les autres ;)

Cher Armand,
Dangereux : je n'oserai plus mettre le nez (ou autre chose !) dehors. Maintenant, si c'est une charmante fliquette qui se saisit du corps du délit, je n'ai rien contre ;))

Chère T2,
Au moins, on ne vieillit plus ! ;) Sinon, je préfère la Mort-subite à la mise en bière ;)

Écrit par : Ubu | 24/09/2005

Oups. Je n'ai jamais prétendu que les précédents... ---> Procès d'intention (snif).
En ce qui concerne les blagues, voilà la preuve qu'elles reviennent périodiquement. De quoi rafraîchir la mémoire collective sans doute.
Amitiés.

Écrit par : rhadamanthe | 24/09/2005

Cher Rhadamanthe, Je vais dire que te crois : me méfie des juges des Enfers. J'aimerais assez les Champs-Elysées mais sans Michel Drucker, siouplaît ! ;))))
Amitiés

Écrit par : Ubu | 25/09/2005

Les commentaires sont fermés.