01/10/2005

Les disparus de Saint-Agil aussi ?

Le syndicat des commissaires et hauts fonctionnaires de la police nationale (SCHFPN) vient de publier un document pour assurer "la sécurité du quotidien". Pour ce faire, ces têtes pensantes, déjà écoutées par Sarkozy, le spécialiste du Karcher urbain, et Perben, le buggueur de lois, proposent de se lancer dans "la prévention précoce des enfants à risques", puisque, déplorent-elles, "aucune action n'a été expérimentée à ce jour auprès des enfants qui présentent un comportement prédicteur de délinquance dès la crèche, la maternelle ou l'école primaire".
 
Voilà enfin de la prévention bien menée. Rêvons un peu : on aurait suivi (ou précédé ?) le petit Nicolas Sarkozy parce qu'il se prenait pour Naboléon, le petit Guy Spitaels parce qu'il jouait avec des hélicoptères et le petit Daniel Ducarme parce qu'il refusait de partager son biberon. Les pandores auraient pu trouver les explosifs que les bébés allochtones planquent tous dans leurs couches  ou empêcher les tout-petits Corses de couler les bateaux des bébés français.
 
On avait failli oublier ce pan de la délinquance juvénile : le pays de la liberté (d'entreprendre), de la liberté (conditionnelle et surveillée) et de la liberté (de se présenter aux présidentielles de 2007 ou de ne pas siffler la Marseillaise, selon ses goûts)  nous le rappelle.
 
Tout scepticisme, juste digne de chichecapons professionnels,  sera assimilé à de la propagande terroriste. Non mais...
 

Sources 
 Le Canard enchaîné du mercredi 28 septembre 2005

23:10 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Flatulences. Cher Ubu,
Mais c'est vrai ça, les enfants qui lancent des flatulences tous azimuts s'entraînent pour l'utilisation de gaz sarin.
Les jumeaux et triplés, ce sont de futurs groupuscules terroristes.
Sarco pourrait ouvrir des crèches spéciales pour ces petits-futurs-délinquants (il manque de toutes façons des crèches) et s'en occuper lui-même! Je suis certain qu'il est doué pour changer des couches...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 02/10/2005

Cher Armand, Les délinquants en culotte courte rôdent dans les rues : ne te souviens-tu pas de cette gamine de primaire qui avait été arrêtée par une patrouille de police et emmenée, menottes aux poignets. Je me rappelle aussi une émission vue cet été sur une intervention musclée de la police dans une école maternelle : elle venait "récupérer" une gamine exigée par son père suite à une faute de procédure de la maman. Les gosses ont été choqués par la brutalité des flics contre leurs instits ou des parents qui se sont interposés... J'avoue mon pessimisme :-(
Amitiés.

Écrit par : Ubu | 02/10/2005

Les commentaires sont fermés.