30/10/2005

Silly, isn't it ?

Le regard clair, la marche en avant, il s'avance. Ses pas le guident sur des pavés incertains : le monde tourne et lui préfère ses ellipses à ces éclipses connes comme la lune. Il toussote : les effluves sont moites et sales. Quelques slaloms entre deux voitures empressées : les freins grincent, les chauffeurs grimacent mais réfléchissent à la qualité de l'impact que son corps, pas vraiment rachitique, offrirait à leur carrosserie chérie.
Il aimerait se transformer en Godzilla : jouer au frisbee avec les jolies tutures à leur maîmaître, envoyer paître le sinistre crétin qui, sevré trop tôt de son hochet ou de sa boîte à musique, klaxonne comme un rossignol anémique qui vient, le con, de se prendre une branche traîtresse tandis que le soleil, salaud, l'éblouissait de ses couleurs chatoyantes de calendrier des postes. Il aimerait hurler un vibrant "Haut les mains" au pochetron qui confond avec son urinoir préféré la boîte aux lettres de la petite vieille, qui attend l'improbable carte postale de vacances de ses petits enfants près d'un téléphone qui ne sonne jamais. Il adorerait balancer sa bouteille de flotte à la tête de la dame maquillée comme un tacot volé, parfumée comme des toilettes publiques et permanentée comme... non, même le plus idiot des moutons n'en voudrait pas. Il aimerait lancer le pas de l'oie en passant près d'un poulet aux souvenirs incertains et aux idées brumeuses. Il aimerait piquer la malette, l'attaché en case, pour se payer un coup de luge sur l'escalier qui voltige avec lourdeur vers un peu plus bas, loin de son acropole. Il aimerait utiliser un pétard en suppositoire pour un quelconque coincé du cul, rien que pour voir si le feu prend. Il aimerait nouer par la cravate ce groupe de cadres, juste pour qu'ils soient contraints de se recycler vraiment en cercle fermé.
 
Et puis, un jupon qui passe, un rire qui coule de source, un bruissement de plaisir, un paradoxe de hasard qui le regarde avec perplexité : il sifflote et reprend sa marche, s'amusant au spectacle de la rue. 

23:58 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Fugaces émotions Colère et appaisement.
Au fond, à quoi ça rime un être vivant...

Écrit par : Epiqure | 31/10/2005

Pétards... Jolie Madame qui passez,
Si vous ressemblez un tant soit peu à Arena ou à Lizin, faites attention: Ubu rêve souvent éveillé et a toujours des pétards en poche, et pas de ceux qu'il fume quand il est en pétard contre le gouvernement...

Écrit par : Armand | 31/10/2005

Pourquoi ? Pourquoi les autres ne pourraient-ils pas être un spectacle ? L'enfer, c'est les autres ? Ou l'enfer est-ce sans les autres ? Pourquoi tu prends le bus ? Pour le spectacle ? Quel spectacle ? La folie humaine ? La Beauté humaine ? Est-ce toi qui es pris de folie ? Tu le penses ? Pas toi ? Merci !

Écrit par : Mateusz | 31/10/2005

Très beau texte ! J'aurais voulu en être l'auteur.
Mais... Faut pas rêver !
Amitiés.

Écrit par : rhadamanthe | 31/10/2005

Espionnite. Cher Ubu,
Sais-tu, toi qui faisait une pétition contre les publicités de Skynet, que ton compteur-espion envoie un énorme "pop up" chaque fois qu'on te visite?
Ne peux-tu pas prendre un compteur du genre du mien, c'est à dire qui compte, mais ne donne pas d'autres infos (le fournisseur de statistiques se paie "sur la bête", c'est à dire les commentateurs) sur tes visiteurs, la configuration de leur PC, le nombre de fois qu'ls se sont grattés le derrière pendant leur lecture...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 01/11/2005

Bonjour ;) Je vous écris à l'ombre du bonsaï que j'avais planté lors de ma dernière visite ;)

Chère Epiqure,
En fait, c'est encore plus rapide chez moi : j'ai des colères clignotantes ;))

CHer Armand,
Si ces dames ressemblent à Lizin ou Arena, elles ne sont pas jolies : pas mon type. Dans leur cas, j'ai d'autres solutions : pour Lizin, une visite des rond-points de Huy ; pour Arena, une épilation à la pince à épiler. Bref, une éternité... :))

Cher Mateusz,
Il faut être complètement cinglé pour apprécier la folie ordinaire : si je ne l'étais que partiellement, j'y succomberais ;))

Cher Rhadamanthe,
Ne t'inquiète pas : Delphine t'inspirera ;))

Cher Armand,
Je n'ai pas repéré le problème : serait-ce le mouchard Xiti ? N'oublie pas que je dois garder une mesure anti-cloportes, au cas où... puisque Skynet ne fournit aucune sécurité à ce niveau. Même si les cloportes semblent plus discrets, ces temps-ci... Dis-moi si cela se représente.

A bientôt ;)

Écrit par : Ubu | 03/11/2005

Les commentaires sont fermés.