02/01/2006

Bonne année, donc...

Les réveilons, je les redoute souvent : ils sont précédés, pour moi, d'un gros moment de misanthropie où je remettrais en cause l'humanité entière au nom de mes hantises personnelles.
 
Et puis, le mouvement l'emporte et viennent les petits plaisirs : les rencontres, les découvertes qui permettent de passer d'une année à l'autre sans s'enfermer dans des bilans mais en poinatnt de nouveaux horizons... Même si au petit matin on se rêverait volontiers vampire pour ne pas trop voir ce fichu soleil qui vous tape sur la nuit blanche...
 
Pendant une semaine au moins, on pense au plaisir avant tout : on s'extrait de la routine pour savourer. Quoi donc ? Les petites joies qui parsèment nos jours toute l'année mais dont on se rappelle seulement lorsque les rites nous les ressortent : à moins d'être un admirateur de Delerm (le père, celui qui écrit des textes insignifiants sur des banalités avec platitudes) ou de Delerm  (le fils, qui nous soulage tellement quand sa chanson s'arrête : y a pas de bobo !)
 
Nos plaisirs nous reviennent donc au palais : ils acquièrent le goût extraordinaire des saveurs que nous négligeons, parce que nous n'avons ou ne prenons pas le temps, parce que nos discussions se trouvent supplantées par le bruitage importun des médias, parce que l'atmosphère ambiante se préfère bien sinistre, comme si la grisaille constituait enfin la raison d'exister. Et parce que nous nous laissons chaque jour formater notre plaisir, en nous rappelant seulement à l'occasion que nous pouvons nous l'approprier.
 
Je ne peux vous souhaiter tout le bonheur du monde, comme dans la chanson. Je ne peux vous souhaiter des événements heureux. Je ne peux vous dire que je vais vous aimer, vous apprécier ou éprouver de l'affection pour vous, les réels comme les virtuels. Je ne peux vous dire qu'on va causer, s'émouvoir, s'enguirlander ou rigoler ensemble. Je ne peux vous promettre ce dont nous disposons tous déjà : je peux juste nous rappeler que chacun de ces instants que nous partageons nous est précieux, même quand les fêtes se terminent.
 
A bientôt

13:22 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Meilleurs voeux. Cher Ubu,
Et voilà! Tu fermes la marche des voeux de façon un peu plus littéraire que les "Bonne Année" clignotants qui ont illuminé les blogs pour cause de débordements intérieurs de feux d'arifices extérieurs!
Je ne peux vous promettre que des impôts nouveaux, disait von Braun en parlant de la conquête de l'espace.
Je crois qu'en Belgique, la promesse sera aussi tenue, mais sans brûler de kérosène dans des fusées... grâce à Francorchamps!
Ma modeste contribution aux économies d'énergie: me coucher toôt et me lever tard!
Amitiés.

Écrit par : Armand | 02/01/2006

Bonne année l'ami Pas besoin de me desserrer la ceinture, fieu, elle a éclaté...

Écrit par : Paul | 02/01/2006

... ET moi, j'ai fait des efforts! Nanananère...

Écrit par : aldagor | 02/01/2006

je vais dire un truc super con
un truc qui ressemble a une orgie de chocolat qui termine aux cabinets.
un truc dont t’as plus envi tellement t’as eu
un truc qu’il te faudra une année pour digérer et retrouver l’appétit
alors voila : bonnnneeee aannnnneee
Burp !

Écrit par : zelda | 02/01/2006

Cher Monsieur le Professeur Barbubu, Que vous souhaiter, sinon peut-être une Année 2006 portée par des élèves studieux tout en n’étant pas des moutons, des étudiants un peu rebelle-année ! :o°

Un lecteur (timide ?), un peu du genre élève du fond de la classe qui dessine dans son cahier, mais qui est néanmoins fort attentif à vos propos qu’il apprécie toujours…

Écrit par : Mystère K | 03/01/2006

Bon ben, cher Ubu, une année hors format,alor, mais une bonne, hein...

Écrit par : Epicure | 03/01/2006

petits bonheurs mis bout à bout on aurait tort de sous-estimer l'addition.
belle année, m'sieur UbU!

Écrit par : FuN | 04/01/2006

Bonjour ;)) Cher Armand,
Les impôts c'est pour juin, donc avant l'été : le soleil a le temps de voir venir ;))

CHer Paul,
Passe aux bretelles ;)))

CHer Aldagor,
Moi aussi, je fais des efforts : j'achète des pantalons plus grands ;))

CHère Zelda,
Burp itou ! :)))

CHer Mystère K ,
Merci : tu as tout pour devenir un bon élève si tu n'oublies pas ma pomme du matin ;))

Chère Epiqure,
Toujours hors format : voilà qui me définit bien ! ;)) Et pas que moi ;)))

Chère Fun,
C'est la seule addition dont je m'acquitte avec le sourire... dans l'attente de la suivante ;))

A bientôt ;)

Écrit par : Ubu | 06/01/2006

Les commentaires sont fermés.