14/01/2006

Bonjour chez vous !

Il faut faire de nouvelles expériences, me disent souvent des copains, des relations ou même des amis, me poussant ainsi à m'agiter la poussière : réac, moi ?  Il faut évoluer, progresser, s'imbiber de nouveaux horizons : moi qui avais surtout opté pour la vodka polonaise, celle à l'herbe à bison, il y a quelques années, sans doute parce qu'il est très rare de voir des bisons roses, même virtuels...  Enfin, bon, j'évolue donc, avec ma bonne vieille méfiance qui se flanque en escorte.

 

Le même ami qui m'avais conseillé en son temps de débarquer sur les blogs  (judicieuse idée, du moins pour moins, si j'en crois les heureuses fréquentations virtuelles que ce carnet m'a procurées) m'avait invité à m'inscrire dans un nouveau monde virtuel : je me rendis donc sur Taatu. Et bof...

 

Joli monde, totalement creux : des lieux proprets et lisses proposant diverses activités insignifiantes pour des plaisirs très virtuels et, en fait, qui ne présentent aucun intérêt... Splendide innovation  : le type de site qui ressemble à une émission de télé-réalité ou à un club Med virtuel. Comme si celui qui s'inscrit choisissait de louer un appartement dans le village du prisonnier, de se détendre virtuellement dans ces fêtes contraintes et virtuelles, de se plier à la joie forcée des plaisirs canalisés. Bref, aucun intérêt et même une certaine méfiance, comme avec ces cantines de luxe qui dans des décors de cafétaria désign proposent des plats insipides ou des salades mollasses composées par des nutritionistes efflanqués, comme avec ces films péteux qui prétendent à l'intelligence dans leurs images volontairement léchées ou ces films "coups de poing" des petits Frères de la Sainte Misère (rendez-nous Ken Loach et Strip Tease, bon dieu !) qui m'entretiennent d'ailleurs la migraine, parce que j'e n'aime pas ces mouvements de caméra qui camouflent l'absence de scénario sous un amas d'images misérabilistes...

 

Entre les loisirs forcés et les discours programmés, il n'y a plus qu'un pas : je franchis donc le seuil de mon propre formatage avec ces quelques suggestions. Je propose aux créateurs de Taatu de permettre la création de profils nihilistes, afin que moi-même je puisse me transformer en méchant terroriste (virtuel, seulement) et me défouler en minant le joli parc (zouf, agression de pigeons), la salle de danse (clous sur la piste), le cinéma (pop-corn avec sauce laxative) ou les appartements (mérule à tous les étages). Et je suggère à Wallimage d'obliger les Frères (Daerdenne ? D'Arden ? Dard d'haine ?) à intégrer un personnage de clown dans chaque film, qui chanterait le "bia bouquet", serait habillé  comme Walligator et porterait une étoile de Marshall  : le tout dans un même plan...

 

Enfin, ces sites à la con, ces films où l'on rentre comme en prêtrise, tout ce monde qui fait dans le loisir utile commercial ou idéologique ont au moins un avantage : je trouve toujours de la place dans mon bistrot préféré...

 

Bonjour chez vous !

09:42 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Cocooning en groupe. Cher Ubu,
Les jeux en ligne ont beaucoup d'adeptes.
Les blogs politiques ont leurs fans.
Les blogs où les gens racontent leur vie et leurs malheurs surtout, ont la cote.
Les sites de rencontre aussi.
Certains se découvrent des talents de poètes, de peintres ou de photographes.
Quelques uns aiment raconter les exploits de leurs idoles ( sportifs, auteurs, cinéastes et actrices).
Même les journaux les plus sérieux créent des blogs concernant leurs articles.
La cause en est la solitude: le cocooning, oui, mais en groupe!
Alors, pourquoi pas des émissions de variété en ligne.
La tolérance: ce n'est pas parce que je suis sélectif dans mes choix que je dirai du mal de ceux qui aiment autre chose... mais il ne faut pas me demander de dire du bien de ce qui ne m'intéresse pas non plus! ;) ;)
Amitiés.
P.S. J'ai aussi un blog... Je ne vais donc pas cracher dans la soupe!

Écrit par : Armand | 14/01/2006

Cher Armand, Je pense que je vais t'inviter à relire : là où les blogs, même ceux qui ne m'intéressent pas, ont une approche créative, ce type de site n'offre rien. Dans un blog, le blogueur s'exprime et crée son petit univers, il partage ses passions, il parle de tout et de rien mais en assumant un espace. Par contre, ce genre de site témoigne d'une volonté de formatage, que je pensais désuète sur le réseau, parce qu'il ne dispose que d'un contenu extrêmement superficiel : une sorte de visite d'un paradis consumériste en toc... Je râle aussi pour deux autres choses : d'abord, j'ai exigé ma désinscription il y a quelques jours et je n'ai aucune nouvelle, ce qui témoigne d'une certaine légèreté de ma part et d'une malhonnêteté, pas virtuelle, de la part des tenanciers de ce site ; par ailleurs, l'accent est mis sur les ados, avec tout un arsenal publicitaire à côté duquel les pubs emmerdantes de skynet ne sont rien... Donc, grmf !!!
Mais tu savais déjà que j'étais râleur ;))
Amitiés.

Écrit par : Ubu | 14/01/2006

Et , chers amis, au programme du débat de ce souaaaar, "Faut-il laisser, oui ou non, aux cons un libre accès à la connerie?"

Écrit par : Epiqure | 14/01/2006

Chère Epiqure, non peut-être ? Ben tiens... N'empêche, cela m'amuserait de te voir dans ce village virtuel : redoutable ! :))))

Écrit par : Ubu | 14/01/2006

Désinfections. Cher Ubu,
As-tu déjà essayé de te désinscrire (j'allais écrire "désinfecter") des publicités que Skynet envoie par mail à ceux qui ont un e-Mail chez eux?
Au moins Skynet ne revend pas les adresses (du moins je crois)...
Un blog ou un site où il faut s'inscrire... je me méfie!
Même pour l'envoi des photos, j'ai dû chercher longtemps pour trouver:
http://pix.nofrag.com/
pour lequel il ne faut pas donner de e-Mail valide ni aucun autre renseignement!
Amitiés.

Écrit par : Armand | 14/01/2006

ubu tu ne le sais peut etre pas . mais t'es deja un terroriste virtuel . t'as deja pris des pares de marche ... 57656 visiteurs sans depenser un copec et sans faire de pup , sans parler de foufounettes et de quequettes ... bravo

Écrit par : zelda | 15/01/2006

cher Ubu, Dans l'arène;
Le silence est Roi.

J'ai d'autres chats à fouetter...

Écrit par : Epiqure | 15/01/2006

Je comprends rien mais... cela ne fait rien. Je me soigne !

Écrit par : rhadamanthe | 15/01/2006

voilà, on se re-croise... je ne suis pas un homme, je suis un numéro...LIIIIIIBREEEEEEEEEEEE...
;-)

Écrit par : 1789 | 15/01/2006

Cher Ubu En ce qui concerne notre ami Johnny, j'ai eu des idées préconçues sur l'homme avec sa tronche pas franchement appétissante, surtout si on doit le croiser, un soir à minuit. Jusqu'au jour où nous nous sommes rencontrés chez des amis communs, ici à Cap-Martin (il fréquente beaucoup la région). Eh bien, j'ai révisé mon jugement. Et en amitié, j'ai rarement rencontré un homme aussi attentif à l'autre. La preuve étant que nous sommes toujours en contact. Comme quoi...

Écrit par : Maugus | 16/01/2006

Bonsoir ;)) Cher Armand,
Je peux t'assurer que se désinscrire marche pour pas mal d'adresses, y compris les gratuites: ainsi, Gmail ne pousse pas trop et a un filtre anti-pourriel redoutable ;) Il faut dire, aussi, que le spam devrait pouvoir être poursuivi. Mais si tu veux mieux, je me souviens d'une commune française où l'on liait la distribution du journal communal à l'acceptation de pubs...

Chère Zelda,
Il y a encore bien mieux sur le ouaibe ;)) Et puis, je me suis tout de même acheté l'ordinateur ;)))

CHère Epiqure,
Aurais-tu bouché l'arène ? ;)) Pauvres petits chats :)))

CHer Rhadamanthe,
Je ne suis pas sûr de toujours comprendre mais je fais comme si ;)))

Cher 1789,
ET un sacré numéro ;)))

CHer Maugus,
Je peux concevoir une sympathie pour une personnalité : mais je déteste la manière dont il pense interpréter sa musique, surtout quand il reprend la chanson des géniaux Animals... Sinon, il y a beaucoup de chanteurs dont j'apprécie l'humanité sans écouter leur musique : histoire de ne pas se fâcher ;))

Amitiés.

Écrit par : Ubu | 16/01/2006

je suis sure que tes petits t'avais apri a le voler l'ordi , c'etait pas la peine de te ruiner . :-))

Écrit par : zelda | 17/01/2006

Les commentaires sont fermés.