21/04/2006

Le tango de la peau

 

La manipulation fait partie de nos rapports quotidiens : on pourrait dire que nous construisons des relations sur un ensemble de messages, de représentations du monde que nous voudrions établir et partager. Nous cherchons des points d'accord dans une conversation : nous avons repéré la technique, les arguments, et nous acceptons de les entendre pour ce qu'ils sont... Parce que cette manipulation nous permet une liberté de mouvement, parce que l'agrumentation n'est pas insidieuse mais se résout à égalité. Et nous ressentons la caresse des opinions, qui souffle ses vents contraires sans viser à nous déstabiliser mais qui nous permet de modifier notre équilibre.

 

Par contre, d'autres manipulations visent à notre soumission et, à terme, nous déforment : nous n'envisagerions plus d'autre construction possible parce que nous pensons appartenir à une idée, parce que nous avons le culte de l'idée. Mais combien de fois ces idées ne nous semblent-elles pas insatisfaisantes ? Combien de fois ce que nous avions édicté en principe ne nous pousse-t-il pas à l'écoeurement ? Nous n'acceptons plus le mouvement : il nous écrase et nous comprime... jusqu'à l'explosion.

 

Je ne sais plus qui avait dit qu'une société avançait par ses extrémités mais se stabilisait par son centre. je préfère, personnellement, l'idée sensuelle d'un tango des idées, où les interlocuteurs s'enlacent parce que fondamentalement, ils se reconnaissent comme différents.... Et que cette différence s'apprécie dans toutes les positions : comme si les idées perdaient leur triste abstraction et devenaient enfin les vecteurs de la sensualité d'une pensée qui se palpe, se frotte et ne craint pas de se lancer dans une extase aussi infinie que passagère.

 

Se fixer sur des positions, ne serait-ce pas perdre ce goût des modifications infimes qui nous suscitent des rencontres inédites, accepter de se soumettre au temps en prétendant lui résister, et prendre les rêves d'un autre pour sa fallacieuse réalité à soi ?

21:34 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Tu sais, je viens de lire consécutivement tous tes posts de la semaine... et je trouve que celui-ci va de pair avec celui qui concerne la violence...
Naturellement, la violence peut exprimer, de diverses manières, des choses très différentes.
Mais, par expérience, je dirais qu'une forme de violence peut s'apparenter avec ce que j'appellerais le phénomène de la "cocotte minute" : accumuler des idées qui ne me conviennent pas... me laisser manipuler, contorsionner... confondre compromis et compromission, puis exploser...
Et me souvenir qu'envers et contre tout, c'est le respect qui doit présider à l'équilibre : respect de moi, respect de l'autre...
... et puis, tango !!!
Re-re-bizzz...

Écrit par : Béa | 21/04/2006

Salut Ubu, Très pertinent le Tango des idée.
Je te rejoins.
Modestement, j'observe que nous ne sommes qu'une "particule" dans le magma qu'est le Temps dans l'univers infini. Le temps est une re-création permanente, et l'idée faisant partie de mon être, je ne peux qu'accepter également sa remise en cause.
a+ Lpv

Écrit par : Lpv | 21/04/2006

Tony was here Tango... première leçon de latin: je touche.
Le temps dure et nous passons, Ubu.

Écrit par : 1789 | 21/04/2006

Il y a... des bibliophiles, des hémophiles, des sans-fil... Mais je ne connaissais pas des
"hélicophiles !". Il faut sauver le soldat Ubu...
Amitiés.

Écrit par : rhadamanthe | 22/04/2006

tango des idées et manipulation Ce n'est pas le premier qui a reçu des coups de couteau pour "si peu" dans notre pays ! Souvent, ces faits divers dramatiques sont repris dans quelques journaux locaux.
Mais cette fois çi, ce fait "divers" devient un drame national.
C'est totalement compréhensible, on devrait réagir comme cela pour chaque mort assassiné si bêtement !

Je suis certaine que c'est à ça que vont penser la majorité des marcheurs de demain : notre société est stupide et engendre des être violents gratuis pour des rien !

Demain, grande marche pour... pour... pouquoi au fait ?
Certains résument les attentes, les questionements de ceux qui vont marcher demain par "une marche pour pouvoir circuler librement et en sécurité"
Je sens la dessous la manipulation. Le tango des idée est déjà réduis à un seul pas de danse : tous dans le même sens : vers plus de "sécurité".
Je vous parie que la proposition pour la sécurité future va être le placement de millers de caméras dans la ville, les villes !
Hé oui c'est ça pouvoir marcher " librement " ! ! !

Au fait, j'ai envie de faire mon auto-critique dans cette affaire : qu'est ce que j'appelle pouvoir circuler librement et en sécurité dans mon pays ? Pouvoir étaller ma débauche de gadgets, de robes Zara de sacs multicolores, de Ipod tandis que sous mes yeux mendient des pauvres gas à qui ont refuse papiers d'identité et logement et travail parce que...parce ...parce quoi ? parce qu'ils sont parfois juste des gitans, ou parce qu'ils viennent de l'Afrique, parce qu'ils n'ont pas de "diplôôôôôôôme de blanc à la face d'ange".

N'est-ce pas moi qui suis indécente de me "vautrer" dans une civilisation de luxe, ayant du mal a resister aux assauts de mes enfants parce qu'ils désirent tel dernier jeu vidéo, tel Ipod ? Des assauts parce que le copain a ceci ou telle marque de chaussure ? Des assaut parce que sinon, ces "pôvres" petits sont exlus du groupe ? N'est-ce pas de la violence tandis que sous mes yeux, des enfants vivent dans des logements sociaux immondes, que les mères sont débordées et n'arrivent pas plus que moi a résisters aux insistances de leurs enfants complètement manipulés par les pubs qui les incitent à avoir ABSOLUMENT tel MP3 et autre GSM hyper luxueux qui sont totalement superflus dans la vie des adolescents ? la différence entre ces mères et moi ? C'est que j'ai des sous pour faire taire les insistances de mes enfants.
N'est-ce pas de la violence lorsqu'une partie de notre planète a plus de monde qui a faim et qui vit dans la misère que d'êtres bien nantis ?

Joe est un innocent, il n'aurait jamais dû mourir pour un MP3. e comprend tous ces jeunes qui ont envie de ces gadjets qui n'apportent rien de plus à l'humanité mais qui distraient si bien ! Je comprend qu'il ne soit pas le seul à en vouloir. Mais tuer pour ça ? ? ? ? Pourquoi ? Où est ma responsabilité dans ça ?
Je sais que j'en ai une : j'accepte de vivre un confort indécent par rapport aux besoins des autres qui sont juste mes voisins peut-être. Ceal crée de la haine et la haine fait tuer sans autre menace de "prévention" : tuer tout de suite. je vais être franche, j'ai mal au couer pour cet adolescent , ou jeune homme, de croire qu'un MP3 vaut une vie. C'est ça qui est le vrai choc que je ressent : croire qu'un MP3 vaut le prix d'une vie !
Mais comment en arrive-t-on, dans notre société, à croire ça ? ? ? ? ?

Ce que je crainds, c'est qu'on nous mettent des caméras partout, que l'espionnage du "big bother" trouve là dans cette marche de demain le très bon prétexte de nous surveiller TOUS avec le message suivant, pas audible directement , mais bien compris par notre avidité d'enfants tous gâtés que nous sommes " consommez, consommez tout et n'importe quoi, on vous "protégera" pour que personne ne viennent vous tuer pour vos produits que nous vous avons si bien pousser à trouver indispensables, même si ceux qui veulent vous tuer sont aussi persuadués, tout comme vous, que c'est indispensable à avoir ! ! ! ! ! "

Qeu Joe repose en paix, qu'il trouve la joie de voir que sonMP3 a réveiller en nous une musique d'humanité retrouvée, et que sa mort nous réveille enfin ! ! ! ! Qu'elle puisse ne pas être "pour rien " ! ! ! ! ! ! ! !

Écrit par : longuesjambes | 22/04/2006

tango qui tangue , rien ne va plus

Écrit par : zelda | 22/04/2006

le tango nécessite un long apprentissage. Si l'on se lance sans avoir appris quelques pas, on est très vite grotesque. C'est mon professeur de cha-cha-cha qui le dit.

Écrit par : fun | 24/04/2006

Je n'eus pas mieux dit Waouw, c'est une image magnifique, dans son esthétique et par sa justesse. J'ose rien ajouter à cela...

Écrit par : La Fée Carambole | 24/04/2006

bonjour Pat je me permet de t'appeler pat.
je prend enfin le temps de venir te lire.
il y a tellement de chose à dire sur les diverses sortes de violences...qu'il faudrait une soirée spaghetti suplémentaire pour en débattre !!
à bientôt
bisou

Écrit par : jojo | 25/04/2006

Juste un p'tit bisou en passant.
J'espère que tu vas bien...

Écrit par : Béa | 26/04/2006

Atôtoutard ;)) Puisque je m'en fais une spécialité, mieux vaut que j'assume le néologisme ;))

A bientôt

Écrit par : Ubu | 26/04/2006

Ici même ;)) Chère Béa,
Le respect dure tant que l'on voit de la lumière entre deux corps qui dansent ou deux pensées qui se touchent : plus loin, cela devient de l'intimité, ce qui devrait exclure toute soumission ou toute manipulation. Idéalement (dit le commentateur qui sait très bien que l'idéal est comme une souris verte : cela n'existe pas encore tout à fait ;)))

CHer Pélerin,
Nous voyageons sur le souffle du temps et nous le créons aussi, à notre modeste échelle ;)) C'est également une belle danse puisque la piste bouge ;))

Cher Tony,
Nous ne passons pas tout à fait : certains de nos instants durent ;))

Cher Rhadamanthe,
Tu doutes encore de mon esprit "rotor" ? ;)))
Amitiés

Chère Longuejambes,
Notre société n'est pas indépendante de ce que nous sommes : c'est nous qui la faisons. Pour le reste, je te dirai que les lois devraient être moins forte que le sens des responsabilités individuelles, de sorte que le choix d'agir soit pleinement individuel et pas seulement par soumission... Quant à la mort de ce jeune homme, elle ne servira à rien : parce que nous n'apprécions pas les électrochocs durables, qui troublent notre quiétude... Il y a dix ans, il y eut une certaine marche. Et après ? Rien... Les émotions ne durent pas. La peur oui !

CHère Zelda,
Ne confondrais-tu pas avec la roulette argentine, bien moins connue que la russe ? ;))

CHère Fun,
Tu me dis cela, à moi, qui ai déjà un mal fou à maintenir mon équilibre en marchant ? ;)) En plus, si je m'écroule sur ma partenaire, ce sera tout sauf érotique : ce sera la valse aux urgences ;))

CHère Fée,
Attention, Ubu rougit ! :)))

CHère Jojo,
Tu auras constaté que je suis "bonnes pâtes" ;))
A bientôt

CHère Béa,
Tout va mieux ;))

A tout bientôt

Écrit par : Ubu | 30/04/2006

Les commentaires sont fermés.