26/04/2006

 

Je crois bien que je deviens fou.

 

Je m'éparpille, je me dilate, je me contracte : bref, je suis au bord de l'explosion. J'attends mon feu d'artifice.

 

Moi qui ai d'habitude l'air de sortir d'un match de catch avec mon oreiller, je palpite et je frémis dans l'attente de la conclusion du projet que mes élèves et moi menons de concert : pour le moment, nous nous rapprochons davantage des dissonances du free jazz que des joliesses des poèmes symphoniques...

 

Bref, on va dire que j'essaie de ne pas trop m'énerver en attendant de ramasser tous les morceaux qui m'auront lâchement abandonné durant ces prochaines journées.

 

Reconstitution du puzzle ubuesque du côté de vendredi avec une nouvelle partition, plus reposante celle-ci, pour la fin de la semaine prochaine.

 

Merci à tous ceux qui me font le plaisir de me lire et, surtout, éprouvent leur patience en attendant mes tardives réponses.

 

A bientôt, disais-je donc.

19:16 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

excitation ! avais bien cru remarquer une certaine excitation dans ton comportement mais pensais que c'était le changement de saison... mdr.. bisous

Écrit par : sorcika | 26/04/2006

Original, je reviendrai. Hier, c’était Pâques. J’ai reçu des copains et des copines. Pas très originaux mais gentils : ils avaient chacun apporté trois bouteilles de vin. A la fin du repas et vers la fin des bouteilles, Delphine a eu l’idée de jouer à « Je suis la vache sans tache qui tache, Gérard, j’appelle la vache sans tache, Fred » Chance, pour jouer à ça il faut des bouteilles de vin vides et on en avait beaucoup. En fait, il faut les bouchons. On les brûle, ils deviennent noirs et hop, quand quelqu’un se trompe dans le texte, on boit un coup et on lui met un rond noir sur la figure et il devient « Je suis la vache à une tache, Gérard, j’appelle la tache sans tache, Fanny ». Hop, erreur. Et paf, un rond noir. Tout le monde boit un coup. « Je suis la vache à deux vaches, Gérard, j’appelle la tache à une vache, Etienne ». Hop, encore erreur. Et paf, encore un rond noir sur Gérard. Et tout le monde boit un coup. Gérard, c’est moi et je suis devenu de plus en plus noir. Les autres aussi. Chemin faisant, l’appartement se transformait en une église occupée par des sénégalais. Quelle ambiance ! A la fin, je dormais debout, effondré dans le fauteuil. Je ne les ai pas vu partir, ni par où. Je suppose qu’ils ont pris l’ascenseur. Je me lève, au petit matin, comme d’habitude. Je veux me raser : aaaaaaaaaaaaaaaah, c’est un noir qui me regarde dans le miroir. La trouille. Le cœur à 180. Les guibolles qui flageolent. D’habitude je n’ai pas peur des noirs, au contraire, mais là, à ma place, dans le miroir, au matin, l’aiguille du trouillomètre faisait ventilateur. Je suis à ma troisième tasse de café et je me dis que je peux être utile. Avant d’aller au night shop acheter du démaquillant. C’est congé aujourd’hui, lundi de Pâques. Si vous organisez une fête, je peux venir jouer Père Fouettard.

Écrit par : biglodion | 26/04/2006

mais bien évidemment qu'on attendra. mais pas trop. Quand même. ;-))))

Écrit par : fun | 27/04/2006

tout à fait perso j'apprécie le dilletantisme chez les autres : les Stakhanovistes y trouvent une autre proie ;-)

Écrit par : AH | 27/04/2006

hé! bonjour Ubu... :-( je ne suis plus venue depuis longtemps mais je décide ce soir de faire un voyage de blog en blog
tu es ma première étape (je ne sais pas combien je vais en faire ce soir)
beaucoup de lecture en retard, je m'y mets donc
à bientôt

Écrit par : Gibritte/Animusiques | 28/04/2006

mange des carotes mon amour ,... ....t'en fait pas ... on est au moins deux sur la planete a laisser trainer des petits morceaux de nous partout . et pas savoir ou on les a ranges . . . ca va passer inchalla

Écrit par : zelda | 29/04/2006

Bonsoir, sous le soleil exactement ;)) Chère Sorcika,
Quand les décolletés plongent, mes idées s'envolent ;)))

Cher Biglodion,
Demain c'est férié : j'espère que cela se passera aussi bien ;))

Chère Fun,
Pas trop attendu ? ;))

Cher AH,
En plus, contrairement à Stakhanov, je ne fais pas aider : j'arrive à me disperser tout seul. Tout un boulot ! ;))

Chère Gibritte,
Si tu commences à tout lire, je vais encore avoir honte ;))

CHère Zelda,
Etrangement, mêmequand je perds des morceaux, je ne perds pas de poids : étonnant, non ? ;))

A très bientôt ;))

Écrit par : Ubu | 30/04/2006

Les commentaires sont fermés.