09/05/2006

Un parfum d'élections...

 

 

Les blogs politiques foisonnent : les futurs candidats se positionnent dans le vide et communiquent avec leur nombril. Bref, ils n'en finissent pas de se prendre pour le centre du monde.

 

Ils ont des avis sur tout : ils ont surtout des avis. Comme s'ils voulaient oublier un instant cette savoureuse définition de l'échange d'idées, donnée par Jean-Jacques Jespers lors d'une semaine infernale : l'élu vient avec ses propres idées et repart avec celles de son président de parti.

 

Nous plaçons souvent en accusation les partis de la majorité pour leur inefficacité, leur inertie, leur manque d'à-propos : ces remarques pourraient tout aussi bien être adressées à ceux de l'opposition. D'autant que dans notre petit pays, tout parti démocratique  - n'évoquons même pas les cinglés, les gugusses et les haineux - se retrouve dans une quelconque majorité...

 

Ces blogs politiques, disais-je avant de m'interrompre moi-même dans une de ces digressions qui me vaudra un jour un face à face avec mon propre reflet, pour peu que je me lance dans l'acquisition d'un miroir de bonne taille, ces blogs témoignent d'une incapacité : leurs tenanciers avouent qu'ils ne sont plus des responsables, des décideurs et qu'ils se sont mués en objets de communication, comme de quelconques lessives.

 

Il y a quelque chose de malsain à voir un élu commenter une actualité dont il devrait être l'acteur principal : je ne peux m'empêcher de songer au boulangisme, qui est né d'une crise du parlementarisme. Une autre idée me turlupine aussi : ces babilleurs de fond sont les garants de la démocratie que je défends...

 

Une institution donne les preuves de son inefficacité lorsqu'elle n'assure que la pérennité de sa propre existence. Chers politiciens, si vous cessiez un peu de communiquer à tort et à travers. Vos états d'âme m'importent peu, vos inaugurations de patronnage me laissent froid, votre logorrhée m'insupporte, vos petites querelles bâtardes m'agacent, votre mesquinerie et votre campanilisme m'exaspèrent : ce n'est pas pour cela que je vote.

 

Je vote parce que c'est nécessaire. Malgré vous...  

05:09 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Mais la question que je me pose est : mais que faisais-tu donc debout à 55h du mat?
ceci dit, je crois qu'il faut distinguer blog d'un jeune politicien comme Benoit qui se lance dans la politique et n'a pas de relai médiatique et blog de Destexhe qui fait un peu poubelle d'idées nauséabondes. Tiens au fait, t'as envie de travailler le dimanche toi? :))

Écrit par : aldagor | 09/05/2006

Hirsute Je découvre ton site avec surprise.
Une façon triviale de faire connaitre le mien:

"Nos boissons puent et le ciel coule de gris grassement

Le seul vrai rêve est de faire dégueuler son pot d'échappement dans l'air peu vicié des campagnes. Rouler infiniment en tentant de ne jamais regarder sur les côtés, derrière. Ensuite je verrai bien. Je suis fortement décontenancé par ma road expérience/intérieur/galère que je ne contrôle pas. C'est une non-road story bousillée par mon incapacité à planter le décor."

La suite sur http://hirsute.hautetfort.com

Écrit par : andy verol | 09/05/2006

J'ai été souvent interpellée par le fait que les organes garants de notre démocratie fonctionnent très souvent de façon anti-démocratique.
Cette foison de blogs de nos politiciens en est une preuve... on pourrait en dire autant d'autres organisations qui se disent pourtant a-politiques.
Quand la forme de la communication prend le pas sur le fonds, nous devons nous poser de sérieuses questions !
Re-bizzz et bonne soirée.

Écrit par : Béa | 09/05/2006

*** Il est plus facile de se dorer le blason en effectuant la critique de se qui se passe en spectateur, à compter les points, que de se lancer dans la mêlée avec un objectif constructif...
Le blog des politiques n'est - en général - pas un blog au sens où nous l'utilisons, soit pour accoucher de nos pensées et émotions, mais bien une vitrine de plus pour se faire valoir. D'ailleurs, je voudrais bien voir lequel d'entre eux rédige réellement. Les attachés de cab' et autres chargés de comm' ont dû moins apprécier l'idée "géniale" du boss de créer son blog...
Ce qui m'horripile dans cette démarche est le fait qu'ils détournent sans scrupule un moyen de communication au départ libre, libertaire et à usage de l'homme lambda.
Mais je me demande pourquoi je m'en étonne...
Ceci dit, ils disparaîtront naturellement au lendemain des élections : quand il s'agira d'entretenir le média au quotidien (ou presque) sur une durée de 4 ou 6 ans, y'aura plus personne... ;o)

Écrit par : Hariane | 10/05/2006

Ceci dit, au hasard de mes rencontres "bloguesques" (néologisme made in Béa), il m'est arrivé de découvrir un homme ou une femme politique derrière un blog "comme tout le monde"... et ça, je trouve que c'est extraordinaire.
J'espère que tu vas bien, Ubu... et je te souhaite une excellente soirée, et une douce nuit.
Bizzz

Écrit par : Béa | 10/05/2006

... bonjour Ubu ,

"Je vote parce que c'est nécessaire. Malgré vous... "

j'en suis arrivé là aussi.

Je suis finalement fatigué c'est bien plus un devoir qu'une conviction qui me mènes aux urnes electroniques les dimanche de "veaute"

que ta fin de semaine soit douce ;)

Écrit par : jlc | 11/05/2006

Vote utile... Pour la première fois dans ma vie d'élécteur belgo-italien,j'ai ressenti que mon vote a été utile .Oui , je sais . C'est en Italie.
Quand j'ai voté pour Prodi.

Écrit par : Melo | 11/05/2006

Blogs en vue des élections... Oui, j'ai remarqué cela aussi. Je trouve ça un tantinet "tuant" ... Il y a des blogs politiques, ouverts depuis un certain temps déjà, et ma foi, je n'ai rien contre ceux-là, au moins, (même s'ils sont politiques-politique), comment dire, ils répondent à une démarche à long terme... Je ne suis pas d'accord avec tous, en fait, je ne les lis pas souvent, mais alors là, les futurs élus qui ouvrent un blog, comme ça, paf! Parce que c'est la mode, eh bien, je ne les lis pas plus que les tracts électoraux qui vont commencer à encombrer nos boîtes (peut-être moins, car qu'est-ce qui est le plus cher, un imprimé à 10000 exemplaires ou une connexion internet ?)

Enfin bon, faudra bien voter (avec le vote électronique, d'ailleurs, on n'a plus le choix, mais quel vote utile ? Je me le demande..............)

Écrit par : Pivoine | 18/05/2006

Les commentaires sont fermés.