14/05/2006

Blackboard jungle...

 

Un collègue, et un ami, s'est fait agresser ce mercredi non loin de la station de métro qui jouxte l'école. Des élèves de notre établissement et, par la suite, des collègues, se sont interposés entre lui et ses agresseurs. D'autres élèves ont protégé une collègue enceinte qui se trouvait sur les lieux de l'agression.

 

Nous avons tous voulu réagir à ce lâche tabassage. D'abord, dans notre école, les élèves et tous les membres du personnel ont tenu à montrer leur rejet de ces violences gratuites en l'exprimant vendredi en présence des autorités communales et en rappelant leur sympathie pour leur prof agressé. Ensuite, la police a mené l'enquête très rapidement : à tel point que le principal agresseur, originaire du quartier Anneessens,  était identifié vendredi, soit deux jours après les faits. Et relâché peu après l'ordonnance du juge des enfants qui l'envoyait dans une IPPJ : manque de place...

 

Nous avons réagi comme un corps, en refusant la logique de la terreur qu'engendre ces agressions. Nous avons soutenu la victime principale qui, elle-même, refusait de se laisser terroriser par les coups reçus. Nous avons rassuré les élèves effrayés ou choqués et nous avons soutenu les élèves qui avaient réagi, qui réagiront encore. Nous avons réagi comme une école qui estime être un corps, parce que nous serons toujours plus forts que ces minables crapules qui ne commettent leurs méfaits qu'en bande. Nous avons réagi parce que nous ne croyons pas à la misère morale, au fatalisme du milieu, aux propos pontifiants des experts professionnels, aux forcenés du tout sécuritaire comme aux chercheurs d'excuse. Nous avons réagi parce qu'attaquer l'un de nous, c'est s'en prendre à tous.

 

Et puis, nous ne voudrions pas que nos élèves pensent que leurs professeurs, leurs éducateurs, leur chef d'établissement sont des irresponsables, comme Madame Fonck, qui a en charge (mais si peu, nous avons dû le constater) les IPPJ.  Nous ne voudrions pas que nos élèves pensent que l'efficacité des institutions se mesure à l'incompétence d'un quelconque cabinet ministériel, incapable de s'attaquer aux quartiers Chicago qui fleurissent un peu partout. Nous ne voudrions pas que nos élèves aient l'impression que, même lorsque la police agit vite et bien, rien ne peut nous éviter de rentrer dans un mur, faute de responsable politique à la Communauté française, dont notre école dépend pourtant.

 

Et puis, il nous faudra expliquer que nos (ir)responsables politiques autorisent l'enfermement d'enfants sans-papiers mais ne trouvent pas le temps de s'occuper des réelles bandes criminelles qui veulent imposer leur loi de la jungle là même où nous essayons de rappeler les principes de la démocratie. Il nous faudra aussi expliquer à nos jeunes gens, qui ont fait preuve de courage, pourquoi nos politiciens se satisfont très bien d'un système de liste d'attente, y compris pour des agresseurs, certes mineurs, mais très violents et récidivistes. Et pourquoi ce laxisme n'est pas le fruit d'une loi mais simplement le résultat d'une incompétence caractéristique de certaines de nos institutions... Et que les règles, faute de moyens pour les garantir, ne s'appliquent qu'à ceux qui ont la moralité nécessaire pour les respecter.

 

C'est fou tout ce qu'il faudra se résoudre à expliquer à ceux qui osent ne plus se soumettre.

 

Mais nous continuerons à réagir comme un corps.

10:44 Écrit par Ubu | Lien permanent | Commentaires (30) |  Facebook |

Commentaires

prof le gouvernement devrai vous payer de nounchakou ( le machin de browce lee ) et hop zing szing zing ... un de moins .
bon mais tu fais un metier dangereux ... fait attention a toi ,

Écrit par : zelda | 14/05/2006

ensemble ...

Écrit par : sorcika | 14/05/2006

... continuer, effectivement, à se résoudre à ...

Écrit par : paikanne | 14/05/2006

Bonsoir ou bonne nuit ;)) Je suis un rien décalé ;)

Chère Zelda,
Ne t'inquiète pas : même sans nunchaku, je me débrouillerais. J'adore parler avec les mains ;)) Et puis, ils m'ont abîmé mon copain Ben mais ils n'ont pas réussi à me le démolir : il reste égal à lui-même. Ces lamentables crapules ont raté leur coup...

Chère Sorcika,
On continue mais, apparemment, Fonck s'est réveillée : une place se libérera au début de la semaine. Apparemment, la gueulante de Flupke Moustache a porté ses fruits.

Chère Paikanne,
Je dois dire que j'étaisdéjà content d'être dans mon école : maintenant, j'en suis vraiment fier ;)

A bientôt

Écrit par : Ubu | 15/05/2006

En tout cas, MERCI pour les liens et la documentation...
COURAGE à toi... ce genre de choc laisse souvent bien plus de traces que ce qu'on voudrait...
Et, comme dirait Zelda... fais attention à toi...

Bizzz

Écrit par : Béa | 15/05/2006

ce qui me surprend... c'est que cela surprend...!
Amitiés.

Écrit par : rhadamanthe | 15/05/2006

*** Ce sentiment d'impunité ne va effectivement que renforcer la sensation de toute-puissance des bandes déjà fort sûres d'elles malgré le jeune âge de leurs membres. .. Tu parlais de vote il y a peu, voilà une nouvelle raison de prendre le chemin des urnes avec détermination, pour virer les irresponsables vissés sur leur siège ministériel et dont la seule préoccupation est non pas de se faire réelire pcq c'est gagné d'avance mais sur quel siège ils vont s'asseoir à la législature prochaine... La dévolution du vote en case de tête a perdu de son poids : profitons-en pour sortir de l'ombre les militants motivés et compétents que l'on a invités sur les listes mais dans le bas, pour remplir ou pour les quotas.Il est même temps qu'on aille plus loin que les urnes et qu'on se réapproprie les partis démocratiques qui prétendent agir en notre nom, pour participer activement à la constitution des listes car c'est là bien plus que dans les urnes que les luttes de pouvoir se jouent. Ton rôle et celui de tes collègues devient prépondérant dans cette réappropriation des rènes de notre destinée sociale : il est plus que jamais essentiel d'enseigner les notions de démocratie participative et d'engagement.

Écrit par : Hariane | 16/05/2006

Hello Une simple question : C'est quoi un touyoux ?
Amicalement.

Écrit par : DUKE | 16/05/2006

Réaction au petit mot d'Hariane Les prochaines élections sont communales et provinciales (pas à Bruxelles pour ces dernières). Les ministres ne sont pas nécessairement des élus. Les prochaines élections communales seront organisées par les Régions. En Wallonie, le bourgmestre sera la personne qui aura le plus grand nombre de voix de préférence sur la plus forte liste constituant la majorité, les votes en case de tête n'intervenant pas ! Diverses nouvelles règles ont été introduites (voir le code wallon de la démocratie) qui vont modifier la vie politique communale wallonne.
Apprendre l'engagement à la jeunesse, oui mais le professeur est tenu à une certaine retenue et neutralité. On peut cependant défendre et faire prendre conscience de l'existence d'un certain nombre de valeurs humanistes !
La démocratie participative n'est pas dans nos moeurs. C'est joli, c'est dans l'air du temps (un air de bossa-nova), mais si on veut instaurer des conseils participatifs à côté des institutions existantes, ne serait ce pas faire double emploi ? Encore faut-il leur donner un bugdet pour pouvoir fonctionner ! Dans une grande ville, cela peut se concevoir dans les quartiers ; mais dans une petite commune rurale, y a pas d'intérêt, le café de la place est bien suffisant !
Mais ceci est un autre débat.

Écrit par : Votre Cousin | 16/05/2006

faire corps ... n'as tu pas peur que ce soit le pot de terre contre le pot de fer ? Je veux dire, pour changer les mentalites il faut :
- éduquer les parents à devenir parents
- éduquer les politiques à se soucier réellement de leur concitoyens
- éduquer le système pénal à appliquer des sanctions
....

Écrit par : Nola | 17/05/2006

Réaction au petit mot de Nola Vertu et respect des Valeurs sont les solutions ! Mais qu'est le respect ? Quelles sont les Valeurs ? Quant à la Vertu ...

Écrit par : Le Cousin | 17/05/2006

A mon (?!) cousin Merci, je suis au courant, pour l'organisation...
Pour la neutralité du prof aussi, of course, je parlais évidemment des valeurs humanistes. Et de l'engagement en général, dans la vie citoyenne, pas orientée. C'était évident, j'ai pô précisé.
Quant à la démocratie sud américaine musicalement parlant, c'est pas en en faisant rien que les choses bougeront. Y'a d'autres moyens que les conseils participatifs qui, de fait, ne sont pas ou peu entendus.

Écrit par : Hariane | 17/05/2006

Faire corps, être cadre! Je pense d'abord à ton collègue et, par ondes de choc, à tous ceux qui ont vécu ces inacceptables transgression de cette valeur fondamentale que doit être le respect de toute personne. J'ai aussi connu plusieurs actes de violence, d'intimidation, de menaces dans mon école cette année. Les différentes victimes, même si elles ne veulent pas se laisser terroriser, restent marquées par ces faits. Il nous faut faire corps! Il nous faut être cadre pour ces inciviques qui pensent que la transgression est leur droit et sans conséquence! Continuons à refuser la prépondérance des enfants tyrans. Quand ils sont rois, ils se détruisent eux-mêmes et gâchent probablement leurs relations futures avec leurs propres enfants à venir. Mais bien souvent, ils sont davantage tyrans que rois. Ils font souffrir les adultes qui sont à leur service. Nous devons lutter et remettre sans cesse le cadre, la règle, la limite en place. Dans l'accompagnement à l'éducation, dans la relecture des événements, dans l'expérience du "faire corps" entre collègue, en école, en quartier. Faire corps, oui, pas "faire bande". Bon courage pour la poursuite de tes combats, nous sommes nombreux, je crois, dans le métier à nous battre quotidiennement de la sorte! Peut-être nous faudrait-il inventer de nouvelles manières d'obliger le Politique à prendre en compte nos difficultés. Inventer de nouveaux moyens, c'est arriver à faire pression sur autrui sans utiliser la violence que, par ailleurs, nous combattons. Pas simple ... mais urgent!

Écrit par : FC | 17/05/2006

Je passerai ce soir, si si ;)) Simplement, deux mises au point :
- l'agresseur a enfin été placé mardi soir en centre fermé, après s'être pointé à l'école pour montrer sa minable impunité... Apparemment, on l'a même interpellé à proximité de notre athénée...
- Votre Cousin s'adressait à moi, enfin surtout le Votre puisqu'il s'agit de Mon Cousin ;)

A bientôt

Écrit par : Ubu | 18/05/2006

Le cousin "Mais qu'est le respect ? Quelles sont les Valeurs ? Quant à la Vertu " => Effectivement : respect, valeur et vertu sont beaucoup trop subjectives pour être débattues et en faire les piliers d'une société ! Même si elles devraient être les piliers d'une société ! C'est la le paradoxe

Écrit par : Nola | 18/05/2006

Mais qu'est-ce qu'il faut faire ? C'est vrai que ça fait longtemps qu'il n'y a plus de place dans les IPPJ (d'autant qu'il y a eu un incendie dans l'un d'eux, il y a quelques années).

Une assoc laïque, Jusqu'ici tout va bien, suivait également les jeunes sortis d'IPPJ à tout moment de la journée -pas seulement la journée, mais le soir- son responsable avait fait des exposés intéressants sur le manque de suivi après la sortie d'IPPJ (or, elle reste plus que nécessaire), c'est tout le problème du secteur de "l'aide à la jeunesse", manque de moyens, manque de moyens, manque de moyens...

Par ailleurs, il faut reconnaître aussi que l'associatif, dans beaucoup de ses actions, prend en charge ce qui normalement, revient aux services publics. Et en l'occurrence, il n'arrive à mettre que des emplâtres sur des jambes de bois. Ou plutôt, des pansements, c'est tout. Mais si ça purule en-dessous... Que faire ?

Écrit par : Pivoine | 18/05/2006

Réponses au Cousin, à Hariane et Nola Sincères excuses mon Cousin, il était tard lorsque je fis mon commentaire, de plus je n'ai point l'habitude d'interpeller vos blogs-nautes.

Chère Hariane, je ne dis pas qu'il faut rester assis en attendant q'un papillon vienne se poser sur notre épaule ! Plus qu'au participatif, je crois à l'associatif qui est la base des relations citoyennes au sein de nos sociétés mais volontairement je fais court !

Chère Nola, sans se lamenter sur Sisyphe, c'est à cause de ce paradoxe que chaque jour, on refait le monde entre gens de bonnes volontés. Rien n'est jamais acquis, tout est à remettre sur le métier.

Écrit par : Le Cousin | 18/05/2006

Le cousin comme quoi, pierre qui roule .... ;-)

Écrit par : Nola | 19/05/2006

Juste un p'tit bisou du vendredi soir.
J'espère que tu vas bien, et je te souhaite un excellent week-end.

Écrit par : Béa | 19/05/2006

Les précepteurs ... auront encore bien du mal ...

elle dit quoi Nola ? ... les parents ? ... un divorce toutes les 33 secondes ...
quels parents ?

Écrit par : xian | 20/05/2006

Ce n'est pas jeudi soir mais presque... ;)) Chère Béa,
Je te remercie mais je n'ai pas peur : faudrait pas que ce genre de crapule gagne aussi sur ce plan-Là. Et puis, on doit s'occuper des élèves. Malgré tout ;)

Cher Rhadamanthe,
Nous avons failli être surpris mais nous ne sommes pas étonnés : ce qui nous aurait étonné, c'est que la violence provienne d'un de nos élèves. Là, notre travail aurait été remis en cause. Ici, nous avons pu réagir clairement. Et ensemble ;)

Chère (je suppose ?) Hariane,
Le problème ne réside pas seulement dans le vote mais dans les garanties que les partis lui accordent : faisons simplement le tour des responsables politiques jamais élus... Quant aux promesses électorales, elles semblent un système permanent de gestion : n'as-tu pas l'impression que beaucoup de nos politiques sont devenus des commentateurs d'une actualité qu'ils sont censés gérer ? Si je dois apprendre l'engagement, je ne pourrai dépasser les actions de proximité : sous peine de devoir aussi apprendre à mes élèves l'écoeurement...

Cher Duke,
En fait, les touyoux se disposent sur les petits beurres ;)))

Mon Cousin,
Je réagis à votre réaction : pour la neutralité, je suis tout à fait d'accord... pour autant que les règles démocratiques soient respectées et que l'indépendance d'esprit soit assurée. Donc, cela signifie de lutter aussi contre quelque prosélytisme que ce soit, même si les idées prônées étaient, par miracle, en accord avec les miennes. ET comme je suis rarement d'accord avec moi ;))
En ce qui concerne la démocratie participative, elle est en effet inapplicable : par contre, la création d'organismes de contrôle indépendants et l'obligation de rendre des comptes clairs de leurs actions pourraient amener certains de nos parvenus à enfin n'y pas revenir ;))

Cher Nola,
Faire corps, c'est lutter contre le fatalisme : être jeune, c'est encore croire en ses espoirs ;))

A bientôt ;)

Écrit par : Ubu | 20/05/2006

Salut Ubu, "Faire corps", une très sage décision ! a+Lpv

Écrit par : Lpv | 20/05/2006

Deuxième partie, et je m'immisce ;)) Cher Cousin,
Oubliez les majuscules : elles ne donnent que des effets minuscules ;))

Chère Hariane,
Vous répondez à mon Cousin : vous comprenez ainsi l'atmosphère de nos soirées en famille ;)) Par ailleurs, les valeurs humanistes ne sont plus la tendance de nos programmes : il faut être compétent, y compris dans les relations personnelles. Un peu comme s'il fallait être un outil utile avec de l'espace cérébral disponible pour l'une ou l'autre marque... Et c'est admis...

CHer FC,
Souvent d'accord avec toi, même si certains de ces agresseurs sont de faux enfants-rois : ils ont tout, sauf l'essentiel... des parents, de l'affection, etc.
Mais ce n'est sans doute pas le cas de notre minable agresseur... Par ailleurs, j'ai songé à des moyens d'interpellation : une ministre peut-elle être poursuivie pour non-assistance à personne en danger ? ;)

Cher Nola,
Joli paradoxe ! ;)) En fait, les valeurs collectives doivent être minimales mais très claires : c'est notre responsabilité personnelle qui construit le reste ;))

Chère Pivoine,
Je peux concevoir que les IPPJ peuvent correspondre à un type de délinquant : petits vandales, voleurs, faucheurs, etc. Plus quand une agression a été menée contre quelqu'un. Il faut donc un autre système où l'on procède d'abord à l'écartement et ensuite à la réinsertion, de manière très dure et très claire. Au fond, ne crée-t-on pas un vrai système carcéral pour les sans papiers, même mineurs, sans même qu'ils aient commis un délit ? Alors, pourquoi ne pas prendre le délit d'abord en compte ?

Mon Cousin,
Pas d'excuses ;)))

Cher Nola,
Argument des Sisyphes ? ;))))

Chère Béa,
J'attaque le week-end comme le temps :plus vieux mais serein ;))

Cher Xian,
N'emêche, je voudrais connaître ce couple qui divorce toutes les 33 secondes ;)) Plus sérieusement, le problème ne se situe pas, à ma connaissance, dans les seules familles monoparentales... Peut-être parce qu'il y a encore un peu plus de couples qui divorcent que de parents...

A bientôt ;)

Écrit par : Ubu | 20/05/2006

Désolé, Pélerin, tu t'es retrouvé en sandwich ;)
Ne parle-t-on pas toujours du corps enseignant ? ;))
A bientôt ;)

Écrit par : Ubu | 20/05/2006

...organismes indépendants... Très Estimé Cousin,

Je ne crois pas aux organismes indépendants de contrôle, ils se transforment vite en lobbys ou en ligues de défense d'intérêts personnels. L'un comme l'autre génèrent le populisme (cela n'était point vous qui la semaine dernière me parlait de boulangisme ?).

Pour ce qui est de rendre des comptes à la population, le nouveau code wallon de la démocratie le prévoit de diverses façons ! Mais il est vrai que ce dernier ne vous intéresse plus, car vous préférâtes la Senne à la Haine !

Écrit par : Votre Cousin | 21/05/2006

monsieur Ubu vous connaissez ma position sur les grandes questions, c'est un peu l'image des 3 singes...;-)
ce qui ne m'empêche nullement d'y réfléchir, et de te biser des nuages.
;-)

Écrit par : fun | 24/05/2006

AVEZ-VOUS PENSE à... prendre des cours de KARATE ?

Il existe aussi des bombes anti-agression....pour les armes, désolé j'ai rien en magasin, seuls les voyoux y ont droit...

Courage

Gargamelo le sorcier wallon (blog satirique)

Écrit par : Gargamelo | 24/05/2006

Bravo !! Ne pas se laisser "berner" et "mener" par les dévoyés et donner tout son temps et son talent à l'éducation des enfants quels qu'ils soient avec ou sans papiers, c'est merveilleux, votre message est plein de discernement.
Yasmina

Écrit par : Malika la Goeland | 26/05/2006

Je te fais juste un p'tit bisou, avant de fermer mon PC pour 8 jours.
A très bientôt.

Écrit par : Béa | 27/05/2006

Une petite dernière avant mon retour ;) Mon Cousin,
Vous avez raison : l'indépendance me semblait la solution naturelle, par l'exercice de contre-pouvoirs. Il reste une autre solution, surnaturelle celle-là : que les partis, et autres associations, en terminent avec le clientélisme et le corporatisme... Y a du boulot ! Il faut éviter le populisme : encore faudrait-il que certaines pratiques n'y prêtent pas le flanc... Et il n'y a pas que Charleroi en Belgique, et il n'y a pas que le PS qui fidélise ses clients... Quant à rendre des comptes, ce devrait être une contrainte permanente : là aussi, il y a du boulot ! ;))

Chère Fun,
Je n'en pense pas moins ;)) Bises itou :))

Cher Gargamelo,
Le karate : mauvaise idée. Ce genre de crapule n'attaque pas de face... ET puis, c'est le genre de solution qui me gonfle : on n'est pas au far west et il n'y a pas de cavalier masqué. Juste des gens ordinaires...

Chère Malika,
Si cela peut te rassurer l'agresseur est un "régulier" : il sera condamné, du moins je l'espère, pour ce qu'il a commis, pas pour ce qu'il est... Et nous continuerons à faire la différence entre nos élèves et la faune des rues, en évitant tout amalgame douteux.
Maintenant, si l'on évoque les sans papiers, honte à la France aussi : 10.000 gosses en voie d'expulsion, contre toute morale... Et honte à la Belgique pour l'expulsion de familles intégrées, pour l'enfermement d'enfants, pour ces directions de centre qui entravent le droit de tout élève à la médecine scolaire, pour l'envoi de flics flamands qui veulent interpeller des mineurs dans une école de la CF, et bien d'autres choses encore...

Chère Béa,
Je te souhaite (mais un peu trop tard) un excellent voyage ;))

A bientôt

Écrit par : Ubu | 28/05/2006

Les commentaires sont fermés.