29/06/2006

De retour ?

 

 

Ma pause n'était que virtuelle : et pour vous ?

 

La suite des événements, pour ceux qui ont suivi :

  • L'année est pratiquement terminée, avec les aléas des délibérations pour les élèves et les contraintes administratives pour les profs. Pour mes élèves, les décisions finales me paraissent en gros logiques. Tantôt l'échec sanctionne un manque de régularité et un absentéisme chronique, tantôt il rappelle la nécessité d'une réelle mise à niveau avant un passage à l'année supérieure. L'échec scolaire n'est peut-être pas en soi la meilleure des solutions, je le concède, mais que dire de ces réformes criminogènes qui prétendent niveler le niveau scolaire, en supprimant la moitié des heures de l'enseignement artistique, tout en se prévalant d'une formation meilleure ? Une école n'est pas un centre de formation et mes élèves, même ceux qui ont gâché leurs chances cette année, n'ont rien de machines-outils préformatées aux tâches répétitives et ineptes, comme cet idéal d'homme nouveau (des abrutis compétents selon Brighelli) que nos pédagogues de pot de chambre veulent faire passer au nom de leurs soptuaires économies... Ben oui, je vois rouge : un rien de conjonctivite ?
  • Le très grand Sarkozy, qui conteste à Robert Hue le prix du meilleur nain de jardin relâché dans la nature, va fournir une jolie fin d'année à des centaines de gosses cette année : les expulsions vont reprendre à la pelle, aveuglément, dès la fin de cette année scolaire. Des préfets avaient d'ailleurs anticipé le mouvement, ici ou là : comme au bon vieux temps, ils nous sortiront qu'ils ne feront que leur boulot...  Je m'inquiète aussi pour l'une de mes élèves, ici en Belgique, qui a très bien réussi son année scolaire mais se retrouve, elle aussi, sous le coup d'une mesure d'expulsion... Il est loin le temps de Radio Kosovo...
  • Je dois rendre visite à beaucoup d'entre vous : j'en ai pour un certain temps. Tant de plaisir en une fois : vais-je y survivre ?
  • L'actualité d'hier : ne se commente même plus, parce qu'il n'y a peut-être plus d'explication à trouver et qu'il faut vivre à tort et à travers...

A bientôt.

15:36 Écrit par Ubu dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Hello Le plaisir de te retrouver.Dans ce style que j'apprécie,et qui t'est propre.
Salut l'artiste,toi mon ami.

Écrit par : DUKE | 29/06/2006

Hello ! Je suis bien contente de voir que tu vis toujours...
c'est vrai que le nivellement par le bas entrepris depuis des années n'arrange vraiment rien à l'évolution de notre société... et "ils" ne semblent pas encore l'avoir compris...
Bizzz et... bonnes vacances, "Monsieur le Professeur"...

Écrit par : Béa | 30/06/2006

Bonjour l'oeuf lucide (ben quoi!) Et je ne demande même pas
de qui est la peinture. Evidam.
Youpie, t'es revenu.

Écrit par : Epiquiouzz | 02/07/2006

ubu meme un peut amere ca fait du bien de te voir ....
tu sais , l'echec scolair des gents intelligents , ca fait plus d'entrepreneurs moins d'employer sans emploi... je m'explique , qqun qui a une tete mais pas de diplaume a moins de chances de trouver un bon boulot bien payer ... alors il cree du travail ... regardes les chef d'entreprises sont souvent moins diplaumes que leur employes .
c mon cas . je sais pas ecrir , alors j'ai du monde qui le fait a ma place .

Écrit par : zelda | 03/07/2006

Bonne et chaude nuit ;)) Cher Duke,
Je te remercie. As-tu cliqué sur Radio Duke aujourd'hui ? J'ai modifié comme je pouvais, le temps de trouver un nouvel hébergeur, puisque ifrance, c'est foutu définitivement :-(

Chère Béa,
Nos politocards ont dû être des forst en thème : bref, des "abrutis compétents" Ne reste plus qu'à déterminer les champs en jachère de leurs compétences jamais écloses ;))

Chère Epi,
Peinture ancienne mais qui vaut le coup d'yeux, tu ne trouves pas ? ;))

Chère Zelda,
Je t'entends bien, même sous notre relative canicule, mais s'il y a une proportion d'élèves intelligents qui échouent, beaucoup se paument parce qu'ils n'ont aucun projet personnel : en fait, c'est le drame de nombreux élèves qui réussisent aussi, parce qu'il le faut bien, parce qu'on le leur réclame. Et d'attendre encore de s'exiger des comptes d'eux-mêmes... Le diplôme garde une qualité reconnue, même si celle-ci est loin d'exclure les qualités personnelles : peut-être y suis-je plus sensible face à mes élèves allochtones ;)

A bientôt.

Écrit par : Ubu | 04/07/2006

Je vois ! Salut en de kost.

Écrit par : rhadamanthe | 04/07/2006

Heureux de te relire ... Avant tout, bonnes vacances! La question de l'utilité de l'échec n'est pas facile à résoudre ... encore est-il sain, au moins, de se poser la question plutôt que de le pronocer par automatisme ou de le rejeter sans réflexion!

Écrit par : FC | 05/07/2006

a 16 ans j'en connais pas beaucoup qui ont le feu sacre , des rpojet personnel ce sont souvent des activitee extra scolaire qui tournent bien . mais faut bosser des h.sup . a 16 ans on est fatiguuuuueeee . on est conconnnnn, on est pas motive .
tu sais la majoritee des adultes qui reussisent c'est pcq on leur reclame pcq ya pas grand chose d'autre a faire , ce sont des gents qu'aiment pas leur boulot ... LES PAUVRES !

Écrit par : zelda | 05/07/2006

clin d'yeux A16 ans on est motivé par les yeux de sa voisine de cours, non?
C'est par là que ça chauffe...

Écrit par : ikke | 06/07/2006

t2 ca c'est a tout aage ,.. regarde le ubu ;-)

Écrit par : zelda | 07/07/2006

J'applaudis à 2 mains (et je regrette de ne pas en avoir 4!) à tes commentaires sur l'école et sur les réformes...Mon rêve: enfermer un bureaucrato-pédagogue dans une classe pendant une journée avec mission bien évidemment d'enseigner...

Écrit par : Blue | 07/07/2006

I'll be back ;)) Cher Rhadamanthe,
Alarme à l'oeil ? ;))

Cher FC,
Un de ces jours, on finira par poser les questions de l'exigence et de l'échec : peut-être même trouvera-t-on que plus d'exigence n'engendre pas davantage d'échec ;)

Chère Zelda,
Tu sais, la majorité des adultes bossent encore moins que les ados ; je râlerais bien plus contre ces parents paresseux (expression de Tristan Bernard) qui transforment la téloche en baby-sitter permanente... Serait-ce que certains parents n'aiment pas leur fonction de parents ?

Chère Epi, chère Zelda,
Non mais c'est fini ces commérages !!! ;))) Et puis, tant qu'à avoir un compas dans l'oeil, qu'il se réfère à de jolis axes agréablement courbés :))

Chère Blue,
Les diverses cellules de pilotage finiraient bien par atterrir ;)))

A bientôt

Écrit par : Ubu | 09/07/2006

Les commentaires sont fermés.